Au pays d'Ori

21 septembre 2014

Typhon manga #99

1507-1Kamikaze Kaito Jeanne , tome 1 d'Arina Tanemura, GlénatNew
J'avais vu l'anime tiré de ce manga, il y a très longtemps, et j'avais adoré
, malheureusement on a du attendre très longtemps avant de pouvoir tenir la version papier entre les mains.
Maron est une lycéenne qui vit seule car ses parents sont partis à l'étranger il y a de nombreuses années, sa vie semble monotone, et pourtant la nuit venue, elle se transforme en Jeanne (elle est la réincarnation de Jeanne d'Arc, oui, oui) une célèbre cambrioleuse de tableaux. C'est que Jeanne combat les démons cachés dans certaines toiles afin de réaliser son souhait le plus cher.
Ce manga de l'auteur est antérieur à son autre série phare Full Moon Wo sagashite, mais les dessins ne s'en ressentent pas, c'est du pur shojo classique.
L'histoire rappelle fortement Cat's eye matinée de fantastique pour l'instant j'aime beaucoup, et l'apparition de Simbad le voleur n'y est pas pour rien.

1507-1Plum, un amour de chat, tome 2 de Hoshino Natsumi, Soleil Manga
Dans le tome précédent, Plum a sauvé la pauvre bébé chat Flocon, que ses maîtres ont décidé d'adopter. Malheureusement pour Plum, Flocon est une chaton bien facétieux qui ne cesse de la faire tourner en bourrique ou de la mordre. Pourtant, on devine que Plum va se prendre d'affection pour ce petit chat.
Un manga pour les plus jeunes, et les amoureux des chats, c'est toujours aussi mignon et j'ai lu ce deuxième tome, une sourire béat collé sur la figure.
A noter la couverture toute douce, j'adore!

9782811607166Sailor Moon, tome 4 de Naoko Takeuchi, Pika
Ce tome fait partie du deuxième arc de la série (le troisième de l'anime et je vous conseille, au passage, de vous jeter sur le reboot de l'anime, Sailor Moon Crystal, c'est gratuit et traduit sur la chaîne japonaise Nico Nico!), avec les méchants de la Lune noire. Les révélations se succèdent dans ce tome, on apprend que Chibi Usa vient du futur et qu'elle est la fille d'Usagi et de Mamo-chan. C'est un de mes tomes préférés du manga, car Usagi fait une crise de jalousie à Mamo-chan qui ne cesse de protéger Chibi-Usa, même après tant d'années j'ai ressenti une grande émotion en lisant ces pages.
Ce tome m'a donné envie de reprendre mes achats des tomes de cette réédition que j'avais un peu oubliée, et bien sûr je conseille ce manga aux jeunes lecteurs, c'est mon premier manga lu quand même et je ne l'ai jamais oublié.

1507-1Joséphine Impératrice, tome 4 de Yumiko Igarashi, Pika (série complète)
L'histoire de Joséphine se termine avec ce volume dans lequel on assiste à l'ascension de Napoléon, bien conseillé par Agathon, qui part à la conquête de l'Italie et de l'Autriche et qui est sacré à la fin empereur des français. Toujours amoureux de Joséphine, il divorcera pour préserver l'empire et la France.
J'ai vraiment aimé ce manga historique
consacrée à une période que j'apprécie de notre histoire, le mélange de faits réels et de faits imaginaires est bien dosé, je regrette juste que Napoléon apparaisse, si souvent, comme un benêt, c'est assez déstabilisant. Le dessin est, quant à lui, toujours aussi magnifique.
Ne boudez pas votre plaisir.


20 septembre 2014

Le dernier Indridason

1507-1Le duel d'Arnaldur Indridason, Métaillié Noir
Encore une aventure de notre célèbre policier Erlendur, sans Erlendur (enfin presque, mais chut, je ne dis rien!), mais je crois que celle-ci est ma préférée. Nous suivons cette fois, le personnage de Marion Briem, l'enquêtrice, amie d'Erlendur qu'on croise plusieurs fois dans les tomes précédents, qui tente de résoudre le mystère de la mort d'un jeune garçon, poignardé à mort dans un cinéma du centre, sans mobile apparent. Mais, pendant les années 70, en pleine Guerre Froide et au moment du duel au sommet (et véridique) des deux joeurs d'échecs à la réputation mondiale, le russe Spassky et l'américain Fischer, l'enquête prend vite une connotation politique et Marion va se retrouver au coeur d'une machination dangereuse.
Comme d'habitude, l'enquête avance doucement au fil des interrogatoires de Marion, mais ce qui rend cette histoire vraiment intéressante, c'est le contexte politique de l'époque et le fait de découvrir la place qu'a occupé l'Islande au moment de ce conflit. Et puis, comme pour Erlendur, Indridason nous fait remonter le fil des souvenirs de Marion qui se souvient de son enfance douloureuse hantée par la tuberculose, c'est émouvant et vraiment incroyable de découvrir les ravages qu'a causé cette maladie dans ce pays.

Un très, très bon cru!

Posté par Orichan à 00:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2014

"Putain, elle l'a fait"

J'avais adoré l'adaptation du roman graphique de Posy Simmons,Tamara Drewe, je n'ai donc pas pu résister à l'adaptation de son autre roman.

326431Gemma Bovery d'Anne Fontaine
Martin est boulanger dans un petit village normand, un jour, il voit débarquer Gemma, une jeune anglaise mariée à Charly Bovery, il a l'impression de voir s'incarner son héroïne fétiche! Gemma, c'est comme Emma, la femme belle et désirable, qui s'ennuie dans la vie, qui cherche le feu, la passion et qui ne croise que le fils du châtelain local, ou l'ex trompeur. Martin a peur que le sort réserve à Gemma, le même sort funeste qu'à son héroïne, et puis quand il croise Gemma, il a le coeur qui bat plus vite!
Réécriture géniale du roman de Flaubert, Posy Simmons réussit à retranscrire l'histoire originelle avec autant d'émotion, mais avec l'humour en plus, le pied de nez final est d'ailleurs très bien trouvé. Le film déroule l'histoire sans ennuyer le spectateur qui ne cesse de s'eclaffer devant les bons mots de Luchini / Martin, même s'il en fait un peu trop, et qu'il est toujours à deux doigts d'éclater de rire, c'est bien simple, j'ai pleuré de rire à la fin!
J'ai adoré, je vous le conseille grandement.

Posté par Orichan à 18:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 septembre 2014

Petits plaisirs gourmands #93

Le goûter des 5 ans de La pâtisserie des rêves qui m'a permis de goûter gratuitement à un pain au chocolat, une torsade, un riz au lait, une barre chocolat cake orange et des choux au chocolat. C'est chaque année, c'est gratuit, et c'est vraiment formidable de proposer ça de la part de Conticini qui était présent!
DSC05273

DSC05275

Les petits carrés aux fruits (citron meringué et framboise éclats pistache) et l'incroyable pot de crème (vanille et cholat, impossible de trouver le praliné sniif) de Michel et Augustin. C'est délicieux, mais affreusement cher comme toujours.
DSC05215

DSC05272

Les Cini Minis, des minis cinnamon roll en céréales, une tuerie, ma nouvelle obsession!
DSC05220

Un petit craquage chez Marks and Spencer: cookies Pecan and Maple, yaourts citron et vanille et des biscuits à l'avoine.
DSC05227

La tarte aux noix de pécan de Starbucks, un peu décevante.
DSC05216

16 septembre 2014

Tea Time ultime #10 Le Burgundy version 2.0

Avec The prof d'allemand, nous avions déjà testé l'afternoon Tea du Burgundy, qui figurait même parmi nos préférés, depuis la formule a changé (ce n'est plus à volonté, snif), et c'est un nouveau chef pâtissier aux commandes, Stéphane Tranchet, il n'en fallait pas plus pour qu'on y retourne.

Le Baudelaire qui nous accueille pour l'Afternoon tea est toujours aussi agréable, et nous avons pu profiter du patio intérieur tellement il faisait beau.
DSC05242

DSC05243

La nouvelle formule est à 50€ pour deux (soit 25€ par personne), cela reste le tea time avec le meilleur rapport qualité prix de la capitale!
DSC05233

DSC05234

Cette formule comprend des fingers sandwichs, coup de coeur pour la version saumon, le roulé à l'oeuf et le petit jambon beurre. Des scones, et une sélection de gâteaux de voyage, gros crush pour le cookie chocolat, et enfin une sélection de pâtisseries, coup de coeur pour l'éclair vanille et la tarte au citron triangle. Et pour finir une boisson, thé, chocolat ou jus de fruit Alain Milliat.
DSC05239

DSC05236

DSC05241

Le Burgundy
6 rue Duphot
75001 Paris

Posté par Orichan à 19:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,



15 septembre 2014

Watermelon party

Cet été, c'était la pastèque party, en t-shirt, en sucette, en nail art et le fruit!
DSC04840

DSC04847

DSC04848

Posté par Orichan à 00:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2014

Petits plaisirs gourmands #92

Les éclairs Fauchon pour L'Eclair Week, vous avez jusqu'au 20 septembre pour en profiter. De gauche à droite: café, Paris-Brest, chocolat praliné (ma tuerie!!!!!), et pistache.
DSC05262

DSC05267

DSC05266

DSC05268

DSC05265

Les gaufres bio, sans lactose et sans gluten du Bar à gaufres Y&G (Yummy and Guiltfree). J'ai adoré les deux gaufres sucrées pistache et choco praliné, gaufres à tomber! Les gaufres salées sont un peu fades, on a testé tomate basilic et carotte quino. Menu = 2 gaufres au choix avec leur petit noeud (oui, c'est important, na!) + une boisson (une limonade bio) = 11€, franchement, il n'y a pas de quoi se priver. Ca se passe dans la Cour Bleue du BHV Homme, l'endroit est d'ailleurs hyper sympa, et vous pouvez y retrouver Grillé (le kebab chic!).
DSC05247

DSC05250

DSC05252

DSC05254

DSC05251

Posté par Orichan à 00:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 septembre 2014

Nuit et brouillard

9782748513417Nox, tome 2, Ailleurs d'Yves Grevet, Syros
Nous avions laissé Lucen aux prises avec la Milice, arrêté, soupçonné d'attentat, il est envoyé dans la forêt pourrissante en attendant son exécution. Firmie, quant à elle, enceinte, elle tente de survivre tant bien que mal en attendant son retour, elle doit son salut à l'horrible Dimitr qui compte vendre son enfant quand il sera né. De son côté, Gerges est dévoré par la haine, et le voilà bien décidé à faire payer à Lucen la mort de sa mère. Pendant ce temps, dans la ville haute, Ludmilla ne sait plus à qui faire confiance, ne distinguant plus ses amis et de ses ennemis.
Si j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages, j'ai dévoré ce second et dernier, les événements se précipitent, le malheur s'abat sur Lucen et les siens, et on aimerait bien l'aider, intervenir et donner une bonne gifle à Gerges accessoirement.
Le roman se conclue sur une réflexion politique bien noire et bien actuelle, mais vraiment intéressante et complexe pour un livre jeunesse, le problème de la Nox n'est pas réglé, et on comprend que les inégalités ne cesseront pas vraiment parce que cela convient parfaitement aux riches.

Posté par Orichan à 00:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 septembre 2014

Petites choses arrivées chez moi #42

Mes bottes de pluie noeud-noeud de la marque Méduse, et donc depuis que je les ai, il fait un temps magnifique sur Paris, ahem!
DSC05209

Une broche chat Des Petits Hauts.
DSC05208

La blouse maison chez Des Petits Hauts. Je trouve que la marque pratique des prix de plus en plus prohibitifs, ça devient vraiment n'importe quoi, c'est dommage.
DSC05213

La barrette noeud pour aller avec ma barrette étoile Des petits Hauts (barrettes payées 8€ pièce et trouvées après évidemment, à 2€ dans une autre boutique parisienne, exemple qui rejoint ma remarque du dessus).
DSC05214

Posté par Orichan à 00:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

11 septembre 2014

"Histoire d'un aller et d'un retour"

1507-1Tant que nous sommes vivants d'Anne-Laure Bondoux, Gallimard jeunesse
Dans une petite ville industrielle, où les ouvriers abrutis par l'usine passent leur vie devant les machines ou dans les bars, Bo et Hama vont se croiser et s'aimer. Mais un jour, Bo arrive en retard et l'usine explose, Hama perd ses mains, et Bo se sent coupable. Hama et Bo, Bo et Hama, mais Hama semble toute cassée, et pour les habitants c'est Bo qui porte la poisse, c'est le bouc-émissaire. Alors Hama enceinte et Bo le coeur gros partent, ils vont faire un lointain voyage, affronter la vie, rencontrer d'autres gens cassés, se perdent, se retrouver, avoir un enfant, souffrir et au bout du chemin...
Anne-Laure Bondoux nous livre là un roman initiatique, un roman aux airs de conte, où les embûches sont nombreuses, mais chaque épreuve rend plus grand et plus fort.
Critique de notre société, de l'économie de guerre, de la peur, du racisme, de la différence, de la lâcheté, du courage. L'émotion est là, à chaque page et on se laisse porter par l'écrivain, en perdant un peu de larmes parce qu'il faut toujours perdre quelque chose pour avancer.

Posté par Orichan à 00:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »