Au pays d'Ori

29 mai 2016

Christian Grey > Travis Maddox > Hardin Scott

1507-1Beautiful disaster de Jamie McGuire, J'ai Lu
Quand j'ai fait la connaissance de Christian Grey, j'ai entendu parler des autres héros de romans, on va dire, caliente, il y avait Hardin Scott de la série After et Travis Maddox de la série Beautiful Disaster, et cette dernière rencontre a été carrément très réussie! Travis entre dans mon top 3, il ne détrône pas Christian, mais il surpasse Hardin dans mon petit coeur.Abby Abernathy a laissé derrière elle tous les mauvais souvenirs quand elle est entrée à la fac, seule sa meilleure amie, America, connaît son sombre passé et elle a bien l'intention de faire profil bas. Mais c'était sans compter avec sa rencontre avec Travis "Mad Dog" Madox, la terreur du campus, le gagnant incontesté des combats de boxe clandestins organisés dans les sous-sol du campus, le dragueur invétéré qui couche avec une fille différente tous les soirs. Quand Abby et Travis se croisent, ça fait des étincelles, mais Abby a bien l'intention de préserver une amitié platonique entre eux...
On retrouve les mêmes ingrédients que les autres titres cités, une rencontre coup de foudre, une vierge (mais pourquoi cette obsession pour la virignité, ça me dépasse!), un héros torturé et bad guy, des scènes torrides, mais ici, beaucoup moins détaillées que dans Fifty shades ou After, une série de disputes réconciliations sur l'oreiller. Mais ce qui distingue cette série des autres, c'est l'héroïne, qui si elle est toujours vierge, ne s'en laisse pas compter, Abby est forte, roublarde, et ne cède pas au premier regard au héros, elle résiste et plutôt bien!
Et Travis Maddox dans tout ça me direz-vous, s'il reste seulement deuxième dans le classement c'est qu'il est plus jeune que mon Christian Grey adoré, et que son background est quand même travaillé que celui de Grey (si, si, je vous assure, je pourrais vous faire une analyse psychologique de Christian Grey!), mais il dégage un truc qui le place au dessus d'Hardin!
Bref je suis amoureuse, il me reste à lire le tome 2 du point de vue de Travis et les deux courts récits consacrés à nos deux amoureux, mais je vais vite me sentir seule, heureusement, Travis a des frères, et ils ont chacun un roman à eux gniiiiiiiiiii!

Posté par Orichan à 21:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


26 mai 2016

Je peux pas, j'ai piscine

product_9782070581184_244x0Moi et les Aquaboys de Nat Luurtsema, Gallimard jeunesse
Lou Brown est une passionnée de natation, malheureusement, elle va finir bonne dernière à un championnat qui lui aurait ouvert les portes des Jeux Olympiques, elle reprend donc le chemin du collège, tandis que sa meilleure amie, Hannah, qui s'est qualifiée, s'envole vers d'autres horizons. Le retour à la réalité difficile, Lou n'a plus de but, jusqu'à ce qu'elle croise un groupe de trois garçons branchés qui lui demandent de les entraîner à la natation synchronisée afin d'être sélectionnés à l'émission Un incroyable talent. C'est le début d'une aventure mouvementée.
Attention crise de rire garantie avec ce roman qui ne se prend pas au sérieux, Lou est une héroïne attachante qui nous livre le fond de ses pensées sans fard, l'intrigue centrale est à mourir de rire et conduit à des situations burlesques à souhait (une attaque de requin, un sauvetage qui se heurte à une statue, une piscine aquarium, et j'en passe!)
Ajoutez à cet humour, des personnages attachants et émouvants, que ce soit l'héroïne ou sa famille complètement déjantée, et vous obtenez un roman simple mais qui vous fera sourire tout du long.

Posté par Orichan à 00:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mai 2016

Happy mother's day

342513Joyeuse fête des mères de Garry Marshall
Le film sort au moment opportun en France puisque c'est ce week-end qu'on fête nos mamans, et il est forcément question de maternité dans le film. Sandy (Jennifer Aniston qui a pris un coup de vieux quand même, sorry Jen, mais je t'adore quand même!) doit gérer le remariage de son ex avec une jeune bimbo, elle doit alors partager ses films avec cette dernière, Jesse (Kate Hudson) cache à ses parents, racistes sur les bords, qu'elle a épousé un indien avec qui elle a eu un petit garçon, et enfin Kristin a du mal à accepter la demande en mariage de son copain, avec qui elle a pourtant un enfant, car elle a besoin d'en savoir plus sur son passé en rencontrant sa mère biologique, Miranda (Julia Roberts avec une coupe de cheveux atroce!) présentatrice de télé célèbre.
En tant que grande fan de Pretty Woman, je me sens toujours obligée d'aller voir les films de Garry Marshall, son réalisateur, même si ces dernières années, ses films étaient plutôt de très gros navets. Malheureusement Joyeuse fête des mères ne fait pas exception, nous avons un film choral, et pourtant, les fils des histoires ne s'entrecroisent pas très bien quand ce n'est pas totalement artificiel, c'est bien dommage car il y aurait pu avoir une bonne interaction entre Jennifer et Julia qui ne se rencontrent finalement qu'une seule fois.
Malgré ce gros défaut scénaristique, j'ai passé un bon moment, j'ai souri plusieurs fois (surtout quand Jennifer pique des crises de nerf contre son ex et sa nouvelle femme!), bon je n'ai pas ri aux éclats non plus, mais le film se laisse tout de même voir.

Posté par Orichan à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mai 2016

" I'm saying, I think they died quickly. So I don't think they got hurt. "

529694The Nice Guys de Shane BlackDans le Los Angeles des années 70, nous suivons l'enquête de deux détectives un peu spéciaux, Holland March est un veuf qui vit avec sa fille adolescente et il passe son temps à escroquer ses clients, Jackson Healy est une sorte d'homme de main qui n'hésite pas à recourir à des méthodes musclées, tous les deux vont se trouver réunis pour enquêter sur la disparition d'une jeune fille nommée Amélia, rebelle engagée qui tournerait dans des films pornographiques. L'affaire tourne vite en tuerie sanglante, mais heureusement hilarante!
J'avoue être allée voir le film parce qu'il y avait dedans mon chéri d'amour Ryan Gosling (qui n'est pas au meilleur de son potentiel physique dans ce film, mais c'est pas grave!), j'avais peur de m'ennuyer, et j'ai adoré!!! Je crois même que ça faisait longtemps que je n'avais pas autant ri au cinéma! Nos deux détectives sont en effet des bras cassés un peu couards sur les bords qui font souvent tout de travers pour notre plus grand plaisir, on assiste donc à des scènes hilarantes, la double chute de Ryan notamment et ses nombreuses crises d'hystérie (j'ai découvert le potentiel comique de Ryan, j'adore!), et le duo avec Russel Crowe fonctionne à merveille. J'ai beaucoup aimé aussi le personnage de la fille de Ryan, on a finalement affaire à un trio de choc.
L'ambiance rétro est la cerise sur le gâteau!
Le film semble annoncer une potentielle suite, et je signe tout de suite!

Posté par Orichan à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mai 2016

Détectives du dimanche

126495Hana et Alice mènent l'enquête de Shunji Iwai
Suite au divorce de ses parents, la jeune Alice s'installe dans une nouvelle maison et découvre un nouveau lycée. Dans sa classe, on lui a attribué une des deux places mystérieusement vacantes, cette place à appartenu à un certain Yuda (soit Judas avec la prononciation japonaise) qui se serait suicidé à la suite d'une bien étrange rumeur. Il n'en faut pas plus pour éveiller la curiosité d'Alice, elle décide de découvrir le fin mot de cette énigmatique histoire, d'autant que sa voisine, Hana, qui l'espionne régulièrement depuis sa fenêtre, est la propiétaire de l'autre place libre.Cet anime est à l'origine un film live que le réalisateur a décidé d'adapter en anime, son animation est de la pure animation japonaise, sans effets spéciaux, avec un grand réalisme et des mouvements fluides, l'animation japonaise que j'aime beaucoup pour résumer.
J'ai beaucoup aimé cette histoire, finalement le mystère n'en est pas vraiment un, et c'est surtout l'histoire d'une amitié que nous conte l'auteur, Alice et Hana vont se rencontrer et devenir amie en s'aidant l'une et l'autre.
Le film est touchant et souvent très drôle (la scène sous le camion!), et pourtant le réalisateur aborde des sujets difficiles, le "ijime" notamment qui désigne le harcèlement scolaire au Japon et qui est une pratique très courante,mais pour une fois l'héroïne ne se laisse pas faire et rend coup pour coup.
Finalement, le seul bémol serait que j'ai trouvé le film un peu trop long, ce qui m'a fait décrocher à un moment et qui a empêché la magie de l'animation japonaise de m'émouvoir autant que d'habitude.

Posté par Orichan à 18:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


18 mai 2016

Hardin forever

1507-1After, saison 3 d'Anna Todd, Hugo roman
Tessa et Hardin se sont remis ensemble à la fin du tome 2, mais la vie est loin d'être un long fleuve tranquille... La tension monte quand Hardin découvre que Tessa part s'installer à Seatle pour son nouveau travail, elle lui propose de la suivre, et lui veut qu'elle vienne en Angleterre avec lui, chacun campant sur ses positions, leur relation devient de plus en plus chaotique, d'autant que le père de Tessa a refait son apparition.
Amatrices de scènes olé olé passez votre chemin, vous ne trouverez pas satisfaction dans ce tome, car les héros passent leur temps à se disputer, et on assiste seulement à trois scènes croustillantes dont une au téléphone.
J'avoue avoir ressenti une certaine lassitude à un moment, car l'histoire devenait très répétitive, mais l'apparition de nouveaux personnages dont un double d'Hardin au féminin m'a remotivée. Gros, gros carton rouge cependant pour la fin du tome, avec un rebondissement pas crédible du tout, du tout!
Malgré tous ces défauts, je reste sous le charme du tatoué rebelle qu'est Hardin et je vais m'empresser de lire le tome suivant!

Posté par Orichan à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mai 2016

"I might be the one with the gun here but I'm not the real criminal."

103982Money Monster de Jodie Foster
Lee Gates (Geooooooooooooooorge un peu vieilli, mais toujours charismatique) anime l'émission économique et boursière Money Monster, le jour de l'enregistrement en direct du dernier numéro, un jeune homme fait irruption sur le plateau et le prend en otage ainsi que l'équipe technique. Ce preneur d'otage nommé Jeff Budwell a perdu tout son argent en bourse suite aux conseils malavisés de Gates qui conseillait d'acheter des actions de la société de Walt Camby (Dominic West toujours aussi sexy!) dont l'action a chuté mystérieusement. Il est déterminé à ce que les deux hommes reconnaissent leurs erreurs, même à mourir, mais  aidé de sa productrice (Julia Roberts) va tout faire pour survivre.
Money monster évoque comme The Big short, il y a quelques mois, le monde de la finance et des transactions boursières, le film pointe, comme son prédécesseur, les dérives financières provoquées par des hommes qui profitent du système, malheureusement le film est beaucoup moins réussi que son homologue. Le sujet est traité sur le mode du thriller, la tension est maintenue tout du long, on ne s'ennuie pas une seconde, mais il manque une réflexion plus profonde sur cet univers de la finance.
Je ne regrette cependant pas d'avoir vu le film car on y retrouve le couple mythique Julia et George, mes deux acteurs préférés du monde entier qui dégagent toujours une certaine magie!

Posté par Orichan à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 mai 2016

Peter Pan de fin du monde

1507-1The Young World, tome 1 de Chris Weitz, Livre de poche
Le monde a été ravagé par un terrible virus qui a décimé l'ensemble de la population adulte, et les plus jeunes enfants, seuls les ados ont survécu, mais leur espérance de vie ne dépasse pas 18 ans.
Dans ce monde post-apocalyptique, on suit Jefferson, qui est à la tête du groupe de Washigton Square qui survit tant bien que mal, en essayant d'échapper à la violence qui règne désormais dans les rues de New York. Quand son ami Brainbox, le scientifique de la bande, lui parle d'un laboratoire qui pourrait contenir un antidote à la maladie, il décide de partir en quête de ce dernier espoir, accompagné d'un petit groupe d'amis, ensemble, ils vont traverser le pires épreuves.
Nouvelle dystopie, certes pas très originale, mais j'ai beaucoup aimé, on ne s'ennuie pas une seconde, l'action est au rendez-vous à chaque page, les secrets liés à la maladie sont distillés petit à petit histoire d'entretenir le suspens, les personnages sont attachants, la relation amoureuse entre Jefferson et son amie d'enfance Donna sort de l'ordinaire, globalement, j'ai beaucoup aimé l'ensemble des personnages qui ont tous quelque chose qui donne envie de continuer à suivre leurs aventures ce que je ne manquerai pas de faire avec le tome 2 qui est déjà sorti.

Posté par Orichan à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 mai 2016

Café Monotonie

451098Café Society de Woody Allen
Dans les années 30, le jeune Bobby Dorfman rejoint son oncle, riche producteur de cinéma à Los Angeles, il espère quitter sa monotone vie newyorkaise et gravir les échelons de la société. Malheureusement, son oncle le cantonne à des tâches subalternes, et Bobby retrouve l'ennui, heureusement son oncle lui présente la belle Vonnie dont il tombe éperdument amoureux, mais cette dernière a déjà un mystérieux petit ami...
Casting de rêve Jesse Eisenberg, Steve Carell, Kristen Stewart et Blake Lively (qui est éblouissante, on se demande comment le héros peut lui préférer Kristen Stewart!), décors magiques d'un Hollywood rétro, et d'un New York suranné, scénario bien ficelé, et pourtant malgré tous ces ingrédients, j'ai trouvé le dernier Woody Allen terriblement ennuyeux (et la personne qui a ronflé tout au long du film devait partager le même avis!), on suit le destin du héros mollement sans que le magie n'opère jamais. Pire l'humour tombe à plat, la salle a du se forcer à rire une ou deux fois, pour ma part, je trouvais ça terrible de voir les tentatives d'humeur tomber à plat (la scène avec la prostituée notamment qui tombe comme un cheveux sur la soupe, qu'on s'attend à revoir mais qu'on ne recroisera jamais...).
Un cru très ennuyeux et décevant donc.

Posté par Orichan à 11:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 mai 2016

Hallucinations

1507-1Paranoïa de Melissa Bellevigne, Black Moon
Lisa Hernest, psychiatre renommée, est dépêchée au chevet d'une patiente difficile, la jeune Judy Desforêt qui semble souffrir de paranoïa et qui est prête à tout pour se suicider, même à sacrifier le bébé qu'elle porte. Lisa va se rapprocher inexplicablement de cette mystérieuse patiente qui va lui confier, petit à petit, son étrange histoire. Depuis sa plus tendre enfance, Judy prétend être "hantée" par un homme nommé Alwyn qu'elle est la seule à voir, et à entendre, elle s'est toujours cru folle, jusqu'à ce qu'elle reçoive une mystérieux paquet qui va la plonger dans un terrible passé.
Ce livre a été écrit par une Youtubeuse beauté, et j'avoue avoir eu beaucoup de mal à surmonter mes a-priori pour pouvoir le lire, mais il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...
J'ai beaucoup aimé l'histoire de Judy et de son "fantôme" so sexy (il faut l'avouer) Alwyn, cette partie de l'intrigue est passionnante, on remonte dans un passé lointain, le destin d'Alwyn se découvre progressivement, le suspens est bien au rendez-vous, et la relation des deux personnages m'a beaucoup touchée.
Par contre, je n'ai trouvé aucun intérêt à la trame de l'histoire consacrée à sa psychiatre Lisa, j'ai du me retenir pour ne pas sauter ces chapitres qui me semblent bien dispensables.
Cela reste tout de même une bonne surprise et je ne regrette pas ma lecture.

 

Posté par Orichan à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,