Au pays d'Ori

26 janvier 2015

Petits plaisirs gourmands #101

Un saucisson mais au chocolat, c'est bon et mais très, très sucré! Et en guest, mon bonnet Monoprix tout chaud.
2015-01-18 16

Les brioches feuilletées de Picard, très bonnes si tu arrives à ne pas les faire brûler!
DSC06032

La Vénus de Pierre Hermé, le gâteau est visuellement très beau, quel travail! Au goût, c'est un peu décevant, on sent bien la rose, mais la crème de mascarpone au coing n'a pas vraiment le goût du coing.
DSC06035

Chez Pierre Hermé toujours, c'est le Fetish Mont-Blanc jusqu'au 1er mars, et c'est une réussite, j'ai goûté le Mont-Blanc chocolat, mon préféré, et le Mont-Blanc cassis, malheureusement, il n'y avait plus de version classique.
DSC06037

On trouve, désormais, dans les supermarchés, ma boisson préférée de Starbucks, le Chai tea latte. Par contre, c'est pour boire froid, ce qui ne me tente pas du tout, j'ai donc fait chauffer le tout, en changeant le contenant.
DSC06043

Les choux pastel de chezOdette, un vrai délice.
DSC05958

Odette
77 rue Galande     20 rue Montorgueil
75007 Paris         75001 Paris

J'ai adoré le Croc'Noisette de La pâtisserie de Cyril Lignac, du praliné, une touche de chocolat, un régal! Moins emballée, par contre, par sa galette, on voulait une galette de chez nous, c'est-à-dire briochée avec des fruits confits, elle était bonne, mais trop sèche.
DSC05959

DSC05960

Le jus de pomme Michel et Augustin, je n'ai goûté que la version avec pointe de vanille et je suis conquise, les autres parfums (gingembre et cranberries) me tentent moins, par contre.
DSC05961


23 janvier 2015

Antoine Doinel Antoine Doinel Antoine Doinel Antoine Doinel Antoine Doinel Antoine Doinel

J'ai attendu le dernier moment pour voir cette expo car l'Education nationale, nous avait promis des billets pour l'expo lors d'un stage, il s'est avéré que les billets n'étaient valables que durant la pause déjeuner du stage, car chacun sait que l'enseignant est une des rares espèces qui ne se nourrit pas, sinon de nourritures intellectuelles... Oui, oui, j'avais envie de vous raconter cette anecdote, je suis d'humeur facétieuse, surtout après avoir vu la pub de recrutement de mon employeur vénêré, ce serait à mourir de rire, si ça ne me donnait pas envie de hurler...

-francois-truffaut_xlFrançois Truffaut à la Cinémathèque Française, jusqu'au 1er février
Je dois vous avouer que je vais vu sur le tard Les 400 coups suite à un stage cinéma et à l'insistance de Charlotte, je crois. J'ai adoré, et après avoir vu l'audition de Jean-Pierre Léaud pour le rôle d'Antoine Doinel, j'étais encore plus conquise "vous cherchiez un gars gouailleur, c'est pour ça!", j'adooooooooore!
Après grâce à une autre fan (Emma si tu passes par là ^^), j'ai vu tous les films de la saga en une journée!
J'avais donc très envie de découvrir cette expo.
L'expo est très courte, mais très complète, elle est divisée chronologiquement, avec la jeunesse de Truffaut, ses premiers pas de critiques, ses films, sa rencontre avec Hitchcock.
La scénographie de l'expo n'est pas hyper originale, on retrouve tout de même le bureau de Truffaut, mais surtout de nombreuses photos et lettres écrites par le réalisateur. J'ai trouvé par contre, les extraits de film très limités, c'est dommage.
Mais si vous voulez découvrir la personne de Truffaut ou juste réviser vos classiques, je vous conseille cette exposition.

Posté par Orichan à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 janvier 2015

Nail art #01

Un nail-art chat avec les autocollants de Bourgeois.
DSC05787

Je suis devenue une adepte du stamping, pour faire de beaux dessins très facilement sur ses ongles. J'ai tenté les flocons de neige et les sucres d'orge et gingerbread man.
DSC05942

DSC05955

Et j'ai trouvé un super vernis pailleté doré chez Essie, il est très facile à appliquer, mais très dur à enlever.

DSC05982

21 janvier 2015

"On ne laisse pas Bébé dans un coin!"

dirty-dancing-370x511Dirty Dancing, la comédie musicale au Palais des Sports
J'avais vu la comédie musicale à Londres, il y a quelques années, et je n'ai pas résisté à l'envie de reprendre des billets pour la reprise française du célèbre film. J'avais peur de ne pas retrouver la même ambiance déjantée qu'à Londres, mais heureusement, ce n'était pas le cas.
On retrouve donc Bébé, en plein été 1963, à la pension Kellerman qui va tomber amoureuse de Johnny Castle et apprendre à danser...
Vous commencez à connaître mon amour pour ce film, et pour Patriiiiiiiiiiiiiiiiiick Swayze, forcément j'ai donc été très pointilleuse.
Si j'ai trouvé l'actrice jouant Bébé fort bien choisie, j'ai eu un peu plus de mal avec l'acteur incarnant Johnny, n'est pas Patrick qui veut, et bon, cet acteur est beaucoup trop efféminé pour moi, mais de loin, la magie a tout de même opéré, c'était sans compter, malheureusement, sur son jeu d'acteur catastrophique (les fous rires dans la salle n'ont pas du passer inaperçu, j'avoue n'avoir pas pu me retenir)! D'ailleurs, je trouve que, globalement le niveau de jeu, pour cette version française, est calamiteuse.
Les décors sont réussis, même la scène du porté dans l'eau passe.
Le film est bien respecté, on oubliera tout de même l'ajout de certains passages qui ne servent à rien, et les dialogues bien que fidèles au film sont différents, sauf la phrase culte bien sûr, ce qui est un peu gênant pour les fans qui connaissant chacune des répliques par coeur (oui, oui, j'en fais partie!).
Malgré ces défauts, je vous conseille fortement de ne pas hésiter à prendre vos billets si vous êtes fan, l'ambiance dans la salle est incroyable, hystérique et on est à deux doigts de se mettre à se déhancher sur son siège, tellement la salle est en harmonie avec vous.J'ai adoréééééééééééééééééé, c'était incroyable!

Posté par Orichan à 16:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

19 janvier 2015

Je suis Charlie

1507-1Matin Brun de Franck Pavloff, oeuvres de C215, Albin Michel
Matin Brun est une courte nouvelle parue à l'origine dans un recueil de nouvelles, puis dans un petit fasicule vendu quelques euros, et la voici publiée désormais, dans une édition qui lui rend honneur, en format album carré avec des illustrations du Street artist C215.
Dans Matin Brun, le narrateur et son ami Charlie discutent, Charlie annonce qu'il a du faire piquer son chien parce qu'il était noir, et le narrateur va bientôt être lui aussi réduit à la même extrêmité, avec son chat noir et blanc. C'est que dans l'unviers de Matin Brun, il ne fait pas bon adopter la mauvaise couleur,  et tout ce qui n'est pas brun, est suspect.
Cette nouvelle coup de poing illustre, en quelques lignes, la montée d'une politique totalitariste fictive, et les aberrations que cela engendre et qui conduisent à l'horreur.

Les illustrations de C2115 avec ses couleurs brunes collent parfaitement à l'histoire, je regrette juste qu'elles n'illustrent pas plus le propos, mais c'est vrai qu'il ne s'agit pas vraiment d'un album.
Une histoire forte à lire et relire et quand un des personnages s'appelle Charlie, on se dit que c'est le destin!

Posté par Orichan à 12:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,



18 janvier 2015

Un dessert à Honk Hong

Guimi House, c'est un petit salon de thé sympa spécialisé dans les desserts de Honk Hong.
On oubliera la déco un peu trop kitsh qui part dans tous les sens pour se concentrer sur la carte qui comme vous pouvez le voir est très fournie: smoothie, bubble tea et surtout desserts tous plus étranges les uns que les autres: glaces pilées au lait, gelée d'herbe, crêpes, perles de tapioca...
DSC05999

Nous avons opté pour les crêpes à la mangue, alors attention, ça ne ressemble pas du tout à nos crêpes, c'est plus une sorte de chausson, en pâte à crêpe, fourré avec une crème légère et de la mangue, et pour la gelée d'herbe aux fruits. Nous avons adoré les deux, c'est original, et vraiment dépaysant. On a arrosé tout ça avec du Bubble tea, un peu trop fort, par contre.
DSC06005

DSC06002

DSC06003

Un salon de thé unique donc qui va devenir notre QG, et peut-être même que nous allons nous décider pour un dessert au durian, ce fameux fruit qui sent une odeur... on va dire, spéciale.

Ouvert do mardi au samedi de 12h30 à 22h30 et le dimanche de 12h30 à 20h30.

Guimi House
38 rue de Turbigo
75003 Paris

Posté par Orichan à 20:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 janvier 2015

Graouuuuuu!

1507-1Le Loup de L. A. de Maggie Stiefvater, Black Moon
Dans le dernier tome de la saga Frisson, j'étais tombée in love du personnage secondaire de Cole St Clair, ce rockeur déchu, devenu loup garou, ex drogué, prêt à renoncer à la vie jusqu'à ce qu'il croise le chemin de la terrible Isabel, je me plaignais de ne pas voir asez ce nouveau couple qui avat surpassé le couple de héros dans le héros, et bien, Maggie Stiefvater a pensé à toutes les fans de Cole, en créant e spin-off dont il est le héros.
Cole est donc de retour à LA, il a accepté de participer à l'émission de télé-réalité de Baby North afin de pouvoir enregistrer un nouvel album, et de séduire au passage la belle et colérique Isabel, installée, elle aussi, à LA. Mais, tout ne va pas être si facile, Baby North est prête à tout pour monter une émission la plus trash possible, et elle a déjà détruit la vie de ses autres invités, quant à Isabel, elle a laissé derrière elle sa froide vie dans le Minnesota, elle a oublié les loups garous et ne fait plus confiance à Cole, ce dernier va avoir bien du mal à la reconquérir.
Quel plaisir de retrouver le si graouuuuuuuuuuuuuu Cole, toujours aussi sexy, toujours aussi drôle, toujours aussi vantard, mais aussi toujours autant sur la corde raide, ses sentiments montent aussi vite qu'ils descendent et Isabel va lui en faire voir de toutes les couleurs. Pour moi, le spin off surpasse, de loin la série original, avec ses personnages beaucoup trop puritains, ici l'atmosphère est plus caliente, même rien n'est vraiment écrit noir sur blanc. Par contre, attention pour les fans de loup-garou, cet élément est vraiment annexe à l'histoire, ici c'est vraiment Cole à l'honneur.

15 janvier 2015

Augustus Waters tu as existé, même si tu n'existes pas! Je ne t'oublies pas!

21888_aj_m_640Nos étoiles contraires de John Green, Nathan
Je ne pensais pas pouvoir vous revoir, parce qu'après notre première rencontre dans cette sale obscure, j'avais perdu une partie de moi, avec vous.
Mais on m'a prêté votre histoire, vous étiez là, vous m'attendiez depuis plusieurs jours, j'avais peur, je ne pouvais pas venir au rendez-vous.
Et puis, il y a deux jours, on s'est retrouvés, vous étiez vivants, vous ne vous aimiez pas encore, au début, mais moi, je vous aimais déjà, je me suis assise dans "le coeur littéral de Jésus", et j'ai revécu les moments que je n'avais pas oubliés parce que je ne t'ai pas oublié Augustus Waters! J'ai revu tes yeux bleus, ton sourire en coin, je suis retombée amoureuse comme Hazel, de tes blagues, de tes métaphores, de tes cigarettes qui ne s'allument pas, de vous... J'ai ri, j'ai eu le coeur qui bat la chamade, j'étais avec vous à Amsterdam, j'ai eu envie d'arracher les yeux de Van Houten... Et puis, est arrivé le moment de vous perdre encore, de notre séparation, j'ai essayé de ne pas pleurer, j'ai essayé, mais le combat était perdu d'avance!
Vous me manquez tant les amis...

Posté par Orichan à 00:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 janvier 2015

Le dernier Ghibli?

Les studios Ghibli, malgré leur notoriété internationale, n'ont pas trouvé de remplaçants à Miyazaki et Takahata, les pères fondateurs du studio, alors, plutôt que de mal faire, ils ont décidé de fermer leurs portes. Pour l'instant, on ne sait pas de quoi demain sera fait, peut-être qu'un nouveau Ghibli verra le jour parce qu'une petit porte est laissée ouverte, mais en attendant, ce Ghibli est annoncé comme le dernier, et je trouve l'idée terriblement triste...

132203Souvenirs de Marnie de Hiromasa Yonebayashi
Souvenirs de Marnie est l'oeuvre d'un membre discret de Ghibli qui a officié sur Le voyage de Chihiro, mais surtout Arrietty qui est son oeuvre à lui, il s'inspire à nouveau d'un livre de littérature anglaise prôné par Miyazaki pour en faire des films.
Ce film raconte l'histoire de la jeune Anna, discrète et colérique, elle est rejetée à l'école et trouve un peu de joie dans le dessin, elle cache en réalité une terrible douleur, elle a été adoptée, mais ne s'est jamais sentie acceptée. Asthmatique, ses parents décident de l'envoyer passer les vacances d'été à la campagne auprès d'une de ses tantes. Anna va découvrir le bonheur de vivre au rythme de la nature, mais va surtout faire la connaissance de Marnie une jeune fille délaissée par ses parents qui vit dans une maison au bord du marais. C'est alors que le rêve et la réalité vont se confondre.
Ce film m'a fait penser à Omoide poroporo mais malheureusement en un peu moins réussi, on y retrouve cette ode à la nature simple que le personnage principal découvre et se met à apprécier peu à peu, les petits riens comme la ramassée des tomates, la pêche dans le marais, ou encore la sculpture sur bois deviennent des instants magiques et poétiques, mais dans Marnie, on trouve une dimension fantastique absente de Omoide poroporo, la figure de Marnie appartient au rêve, on ne sait pas trop si elle est réelle ou imaginaire, mais on perce, malheureusement trop vite, le secret qui l'entoure.
L'animation est toujours aussi magnifique, à l'ancienne et tellement bouleversante.
Un beau film, mais j'espère pas un film testament pour Ghibli.

Posté par Orichan à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 janvier 2015

Se souvenir des belles choses

Demain, sort sur nos écrans un film français de Jean-Paul Rouve adapté d'un roman de David Foenkinos qui va vous montrer que Les souvenirs, c'est important...

375271

La bande-annonce est vraiment émouvante...

Et voici mes souvenirs depuis le moins de juin, j'ai reçu un appareil photo jetable pour les immortaliser, comme quand j'étais petite, ça fait bizarre, mais je n'ai pas trouvé d'endroit pour les développer, heureusement, avec mon Insta Mini, c'est plus facile.DSC05992

Posté par Orichan à 17:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



Fin »