Au pays d'Ori

20 décembre 2014

Chaque fois que quelqu'un dit:"Je ne crois pas aux contes de fée", il y a une petite fée quelque part qui tombe raide morte.

1010086192Le livre de Perle de Timothée de Fombelle, Gallimard jeunesse Coup de coeur
Il était une fois, dans un lointain royaume, un prince qui ne devait pas régner parce que son frère était dévoré de chagrin, lui, il s'en moquait, il était amoureux d'une fée, mais la fée fut enlevée, et pour la sauver, il dut affronter une punition pire que la mort, il fut envoyé dans un monde où on ne croyait pas aux contes de fées, un monde dans lequel la magie n'existait, pas parce qu'une fée amoureuse d'un prince avait renoncé à ses pouvoirs, mais parce que, là-bas, on y avait jamais cru. Ilian fut donc, envoyé dans notre monde, peu avant la seconde Guerre mondiale, il mènera une vie incroyable, toujours cherchant des traces de l'existance des contes, n'oubliant jamais la tristesse de la séparation pour ne pas l'oublier, elle. Mais ce qu'il ne saura jamais c'est qu'elle n'a peut-être jamais été loin.
Quand vous ouvrirez Le livre de Perle, vous serez, à nouveau, obligé de croire à la magie et vous aiderez ainsi un peu Ilian à rentrer chez lui, maintenant que vous savez cela, vous êtes obligé d'ouvrir ce livre magnifique dont l'écriture si sensible vous fera verser des larmes sur l'amour perdu d'un prince banni et d'une fée, vous parcourerez les champs de bataille, vous sentirez la guimauve aux amandes et vous ne regarderez plus un dé à coudre, ou une petite chaussure oubliée comme avant parce que vous saurez qu'Ilian a besoin de preuvres et que ce que vous avez sous les yeux, n'est peut-être pas ce que tout le monde croit.
Un livre magique, une merveille à transporter dans les valises d'Ilian!

Posté par Orichan à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 décembre 2014

Black swan

9782917890882Le lac des cygnes d'après Tchaïkovsky, illustré par Charlotte Gastaut, Editions Amaterra
Le lac des cygnes, c'est un de mes contes préférés, mon ballet préféré et désormais, je crois qu'il entrera dans ma catégorie album préféré!
On retrouve la célèbre histoire du prince amoureux d'une jeune fille transformée en cygne blanc qui décide de l'épouser, mais trompé par un terrible sorcier, il finit par déclarer sa femme au cygne noir, la fille du sorcier, sosie du cygne blanc.
Charlotte Gastaut a illustré le conte en noir, blanc et doré, avec de grandes images magnifiques en papier découpé qui sont incroyables, chaque page est une merveille pour les yeux.
Un album magique à réserver quand même aux plus grands parce que c'est fragile.

Sur cette vidéo, vous pouvez voir le travail d'illustration à couper le souffle.

Charlotte Gastaut Le lac des cygnes Amaterra

Posté par Orichan à 19:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 décembre 2014

Walking dead

9782362310423Apocalypse Zombie de Jonathan Maberry, Castelmore
Benny Imura a 15 ans, il vit à Mountainside, aux États-Unis, il a toujours vécu enfermé derrière des barricades, c'est que depuis la Première Nuit, le monde a basculé, les morts sont revenus hanter les vivants, et l'humanité moribonde n'a réussi à survivre qu'en se retranchant dans de petites zones isolées, redoutant l'attaque des zombies. Benny a perdu son père et sa mère cette nuit-là, depuis il vit avec son frère, Tom, qu'il méprise car, pour lui, il a laissé mourir leurs parents, mais Benny doit trouver un travail s'il veut continuer à survivre, il choisit de devenir l'apprenti chasseur de primes de son frère, puisqu'il déteste les zombies plus que tout, pourquoi ne pas en faire un métier. Pourtant, il va vite découvrir que les monstres ne sont pas toujours ceux que l'on croit.
J'ai adoré ce récit de survival post-apocalyptique, il m'a rappelé les premières saisons de Walking dead, où la survie est placée au centre de tout, comme un récit de catastrophe naturelle, mais où la catastrophe serait les zombies, le récit est rythmé, angoissant voire glaçant, mais peut-être pas assez car cela reste un roman jeunesse. Et puis, derrière tout ça, l'auteur place une réfléxion intéressante sur le bien et le mal, puisqu'on découvre que les zombies sont moins maléfiques que certains humains.
Je suis fan et je regrette vrailent que la suite des aventures de Benny Imura (ce récit peut se lire seul, rassurez-vous), ne soit pas traduite en français.                                

Posté par Orichan à 19:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 décembre 2014

Petits plaisirs gourmands #98

Les nouvelles crèmes dessert de , j'ai goûté le parfum praliné que j'aime beaucoup, j'aimerais bien comparer avec la version Michel et Augustin, mais impossible de mettre la main dessus.
DSC05679

Le cheesecake speculoos de Starbucks, bon mais impossible à finir pour une seule personne, car trop, trop sucré.
DSC05678

Les fameux choux du kiosque Choux d'enfer par Michalak et Alain Ducasse. J'ai adoré les choux fourés à la vanille, au caramel, et au chocolat, un peu déçue, par les chouquettes simples en version amandes et cacao que j'ai trouvées un peu sèches, j'ai apprécié les choux salés poivre, curry et cumin.
DSC05680

DSC05681

DSC05683

DSC05686

DSC05688

choux sucrés: 3=6€, 5=9€
choux salés: 7=9€
chouquettes: 10=5€

Choux d'enfer
Intersection de la rue Jean Rey et du Quai Branly
75015 Paris

Posté par Orichan à 13:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

15 décembre 2014

Au paradis du Bio

J'ai découvert un petit resto sympa, près des Halles, Le bio d'Adam et Eve, une adresse parfaite pour le midi quand on a envie de manger bien, soit bio et même pour certains produits sans gluten.
DSC05702

DSC05699

DSC05701

DSC05698

DSC05700

La salle est tout en longueur, et il y a quand même pas mal de table pour s'installer.
L'offre proposée est gargantuesque, on trouve des sandwichs, des plats chauds au poids, on remplit des boîtes avec les différents plats chauds de son choix et hop, sur la balance, des soupes, et même du pain à emporter qui est délicieux. Quant aux desserts, vous aurez le choix entre les nombreux gâteaux, mais aussi avec des mousses au chocolat ou des fromages blancs.
J'ai choisi une soupe aux légumes et cannelle surprenante, j'avais peur du goût de la cannelle version soupe, mais c'est une super trouvaille, un pain à la figue à tomber par terre, différents plats chaud au top et un cake banane choco sans gluten pour 16€. Oui les prix montent vite, c'est le seul bémol, mais franchement j'y retournerai sans faute!
DSC05696

Ouvert du lundi au samedi, de 11h30 à 20h.

Le bio d'Adam et Eve
41 rue Saint Honoré
75001 Paris

Posté par Orichan à 00:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,



14 décembre 2014

Christmas spirit: les décorations de noël

Chaque année, même si mon carton de décorations de Noël déborde, c'est un plaisir d'en acquérir de nouvelles.

Maisons et église chez Monoprix, je complète ma collection.
DSC05491

DSC05439

Boule avec le Père-Noël qui fait sa lessive et Père Noël chez Maisons du monde.
DSC05492

Renard des neiges chez Maisons du monde.
DSC05444

Renard et cerf chez Maisons du Monde.
DSC05489

Oiseau et sa maison chez Ikea.
DSC05451

Chat et oiseau chez Monoprix.
DSC05490

Posté par Orichan à 00:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

13 décembre 2014

"Apprivoise-moi, dit le Renard"

1507-1Louve de Fanny Ducassé, Thierry Magnier
Louve vit au fond de la forêt, elle aime les feuilles séchées, l'automne et ses renards pour qui elle organise souvent des goûters, mais Louve a un problème, ses beaux cheveux s'enflamment et se dressent sur sa tête dès qu'elle ressent une émotion trop forte, alors elle doit rester froide, toujours. Mais, un jour, Louve rencontre L'homme-Loup, il est timide et discret et il a les mêmes goûts que Louve, et surtout il n'a pas peur de ses cheveux de flammes, et peu à peu, ils vont s'apprivoiser.
Louve c'est un bien joli album qui m'a surpris par sa petite taille quand je l'ai vu en vrai de vrai à Montreuil, mais qui cache un trésor, gros comme ça!
C'est d'abord une histoire d'amour, l'apprivoisement d'un renard, enfin d'une louve qui a peur que son coeur brûle trop fort, mais aussi l'apprivoisement d'un loup bien peu méchant.
Et puis, ce sont surtout les dessins si minutieux de Fanny Ducassé, si je ne l'avais pas vue dessiner sous mes yeux, à Montreuil, j'aurais peut-être manqué la finesse de ses dessins, quelques couleurs d'automne et un travail incroyable au stylo noir, ça paraît pharaonesque le travail accompli sur chacune des pages.
Un petit album de saison doudou!

Posté par Orichan à 00:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 décembre 2014

Bowling for Columbine

1507-1Hate list de Jennifer Brown, Livre de poche jeunesse
Nick et Valérie étaient amoureux, ils étaient les souffre-douleurs du lycée de Garvin, et pour évacuer leur haine, dans un petit carnet rouge, ils notaient les noms de ceux qui les faisaient souffrir, c'était leur Hate list, leur liste de la haine. Pour Valérie, c'était un moyen comme un autre d'évacuer sa colère, mais pour Nick, ce devait être plus que ça... Car un matin Nick est arrivé au lycée, armé, et il a tiré sur ses camarades qui étaient notés dans le carnet, et tout a basculé. Depuis, Valérie essaie de se reconstruire, on la soupçonne d'avoir participé à la tuerie, on la soupçonne de tous les maux, on oublie qu'elle aussi est une victime, peut-être même une héroïne, celle qui a mis fin à la tuerie, celle qui a vu Nick se suicider, celle qui pense avoir tout perdu.
Quel terrible roman sur un fait divers, malheureusement, trop réel. L'auteur dépeint avec finesse la psychologie de ses personnages, celle des victimes de la tuerie, mais surtout celle de Valérie qui est toute cassée après le drame, qui essaie de comprendre comment celui qu'elle aimait en est arrivé là, elle ne connaît pas le monstre, elle ne connaît que Nick et les deux ne peuvent aller ensemble, Valérie qui porte le poids d'une culpabilité qui pourrait la détruire. C'est une histoire est dure et âpre, peut-être même un peu trop, j'ai trouvé le comportement du père de Valérie horrible, c'est une histoire qui fait réfléchir, une belle leçon pour les élèves qui font du mal aux autres.
Une lecture qui fait froid dans le dos, et laisse bien pensif à la fin, mais une belle lecture.

Posté par Orichan à 00:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 décembre 2014

Noël 2014 au Forum des Halles

Cet année le sapin du Forum des Halles appelle à la danse, avec des instruments lumineux interactifs, même si avec Faridou, on a toujours pas compris comment ça fonctionnait.
DSC05609

DSC05611

Posté par Orichan à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 décembre 2014

Hyper communication

359221Men, Women & Children de Jason Reitman (sortie le 10 décembre)
Men, Women & children est un film chorale qui suit l'existence de parents, de femmes, d'ado en soulignant leur rapport aux nouvelles technologies, à l'hyper-communication, aux réseaux sociaux... On passe de la mère qui flique l'ordinateur et le portable de sa fille par peur des prédateurs sexuels, mais qui en devient elle-même un monstre étouffant, à l'ado malheureux qui suit la nouvelle vie de sa mère sur sa page Facebook, ou encore à l'adolescente sexy et sa mère à la carrière éphémère qui publient des photos de plus en plus explicites sur leur site web pour pouvoir atteindre un rêve qui part vite en fumée, ou à ce couple qui cherche ailleurs sur le net de quoi satisfaire sa vie sexuelle, ou enfin cette autre adolescente qui fantasme sur un garçon ignoble qui la traite comme une moins que rien par texto. Tout ce petit monde finit par se croiser, se recroiser, s'aimer, se faire souffrir, vivre en fait.
J'ai vraiment adoré la sensibilité de ce film, le réalisateur aborde des sujets bien difficiles avec tendresse, douceur, sans jamais juger ses personnages, en soulignant leurs dérives ou leurs retours sur le droit chemin. La réflexion sur la technologie de communication est intéressante, même si c'est un faux débat, car, pour moi, internet, et les réseaux sociaux ne sont pas dangereux en eux-mêmes, c'est de ce que les gens en font que peut provenir le danger.
La réalisation, quant à elle, est inventive, elle réussit à intégrer la communication par texto, chat et autres réseaux sociaux à l'histoire et à l'image de manière incroyable.
Les acteurs jouent juste, sans excès ma préférence allant au couple d'ados formé par Brandy (Kaitlyn Dever) et Tim Mooney (Ansel Elgot, le Caleb de Divergent et surtout le Gus de Nos étoiles contraires, cet acteur m'émeut toujours!).
Un beau film à ne pas rater.

Posté par Orichan à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »