Au pays d'Ori

19 janvier 2017

"There are days that define your story beyond your life, like the day they arrived."

414639Premier contact de Denis Villeneuve
Les extra-terrestres débarquent un peu partout sur la planète, mais ils restent cloîtrés dans leurs vaisseaux et les malheureux humains se trouvent bien désempérés car ils ne savent pas si les nouveaux venus sont des amis ou des ennemis. Pour tenter de communiquer avec les aliens, l'armée américaine engage un scientifique cartésien, Ian Donnelly (Jeremy Renner que je n'ai pas trouvé extraordinaire dans ce rôle), et une linguiste à, l'apparence brisée, Louise Banks (Amy Adams parfaite d'émotions!). Cette dernière va alors réussir à établir le premier contact.
Premier contact est un film trompeur, on s'attend à voir un film de science-fiction avec des extraterrestres belliqueux et on découvre un film avec une véritable réflexion philosophique, Denis Villeneuve nous livre une histoire métaphysique dans laquelle on se questionne sur le pouvoir de la parole, et surtout sur la pertinence de nos choix. Si vous connaissiez votre avenir, feriez-vous les mêmes choix ou changeriez-vous quelque chose? Vaste question qui vous hantera bien longtemps après la fin du film.
Il y a donc peu d'action dans le film, cela pourra paraître ennuyeux à certains, pour ma part j'ai été happée par ce mystère, émue par les questions soulevées et le twist final a été pour moi un véritable coup de poing qui m'a donné envie de revoir tout le film.
Un beau film que j'ai hâte de revoir en DVD!

Posté par Orichan à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


18 janvier 2017

Petites choses arrivées chez moi #70

Des Stan Smith Adidas à scratch et noires, oui, la passion de sbaskekts, c'est une maladie!
DSC08376

Un pull tout chaud Sézane.
DSC08377

Une blouse trop belle Sézane.
DSC08378

Et encore une blouse Sézane, oui je traverse une phase Sézane!
DSC08514

Une robe Bizzbee.
DSC08526

Des broches Des Petits Hauts, un citron et une branche.
DSC08379

Un pins Dirty Dancing de chez Odette et Lulu.
DSC08471

11 janvier 2017

Les mytères de Larispem

Le-sang-jamais-n-oublieLes Mystères de Larispem, tome 1, Le sang jamais n'oublie de Lucie Pierrat-Pajot, Gallimard
En 1899, Paris a fait sécession avec le reste de la France, suite au soulèvement victorieux de la commune, et est devenue Larispem, ville indépendante qui a chassé les riches nobles de ses murs et a développé son esprit scientifique. Mais les aristocrates semblent de retour, dans toute la ville, les voxomatons publicitaires et se mettent à crier la devise de leur chef, Louis d'Ombreville "le sang jamais n'oublie".
Carmine, qui porte les prestigieux couteaux de bouchers ne s'en préoccupe guère jusqu'au jour où son père lui confie un terrible secret, quant à Liberté, son amie, elle ressent, depuis quelques jours, d'étranges sensation dans son corps.
Ce roman est le livre gagnant du deuxième concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard, j'ai adoré découvrir ce monde alternatif dans lequel la révolte de la commune n'a pas été réprimée, mais a, au contraire, accédé au pouvoir, l'auteur réécrit une période historique célèbre avec brio. Malheureusement, le livre souffre de sa comparaison avec le gagnant du premier concours, Les fiancés de l'hiver qui crée aussi un univers original, mais qui s'avère bien plus riche que Les mystères de Larispem. J'ai par ailleurs, trouvé les héros, bien moins attachants.
Malgré tout, j'ai beaucoup aimé ce premier tome, et j'ai hâte de découvrir la suite.

07 janvier 2017

"We work in the dark to serve the light. We are assassins."

576646Assasin's Creed de Justin Kurzel
Cal Lynch, petit délinquant notoire, est exécuté pour meurtre, cependant, bien loin d'être mort après son injection, il va se réveiller dans un centre bien spécial. On lui apprend qu'il est le descendant d'un certain Aguilar, un guerrier espagnol sous l'inquisition appartement à une secte d'assassin censés protéger la pomme d'Eden qui anéantira le libre arbitre humain et donc par là toute guerre sur terre. Deux scientifiques père et fille, ont étudié son ADN et sont capables de lui faire remonter mentalement le temps afin qu'il écouvre où Aguilar a caché la pomme.
Assasin's creed présente une image léchée et assez incroyable, les scènes d'actions qui parsèment quasiment tout le film, sont incroyables de réalisme, tout en nous scotchant à notre siège, malheureusement pour faire un film, il faut de l'image, mais aussi un scénario, et visiblement les producteurs du film ont oublié d'en engager un!
Le scénario est truffé d'invraisemblable et d'illogismes, à quoi sert la pomme, elle enlève le libre arbitre, mais comment une scientifique (bon ok c'est la Cotillard qui incarne quand même un peu la stupidité pour moi) peut croire qu'elle va mettre fin aux guerres et à la violence? Heureusement la question n'aura pas à être posée car la pomme se bornera durant le film à émettre une lumière verte et puis c'est tout. Et je ne vous parle pas de la cachette de la pomme ce grand secret qui semble être connu de toute l'église! J'ai passé tout le film à me désespérer devant les béances du scénario parce qu'un tel niveau de non-sens, ce n'est pas possible!
Heureusement, on peut admirer Michael Fassbender torse nu, il sauve un peu le film parce que le jeu de Jeremy Irons en méchant est un peu ridicule.
La fin semble annoncer une suite, ce sera sans moi!

Posté par Orichan à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 janvier 2017

Bonne année 2017!

2016-12-31 19

Posté par Orichan à 17:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


30 décembre 2016

Petits plaisirs gourmands #121

Un pain d'épices maison.
DSC08406

Les lebkuchen dégustés avec ma cup de Noël de Starbucks.
DSC08414

Les traditionnels sablés de Noël.
DSC08422

DSC08436

DSC08426

DSC08430

DSC08435

Les petits cakes bonhommes de Picard.
DSC08405

Posté par Orichan à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 décembre 2016

"It's actually Maui, shape-shifter, demigod of the wind and sea, hero of men."

148002Vaiana, la légende du bout du monde de John Musker et Ron Clements
L'île paradisiaque de Motunui semble le jouet d'une sombre malédiction, la nature dépérit et les habitants n'auront bientôt plus de quoi se nourir. Vaiana, la fille du chef, décide alors de braver les interdits et s'embarque en mer à la recherche du dieu Maui qui lévera la malédiction en rendant son coeur à la déesse de la Terre à qui il l'a volé, il y a plus de 1000 ans.
Les scénaristes ont voulu complètement s'éloigner de La reine des Neiges pour ce nouveau Disney puisque que l'histoire s'inspire d'un célèbre conte polynésien et je dois dire que le pari est réussi!
L'histoire n'est pas originale, et pourtant on ne s'ennuie jamais, j'ai adoré découvrir les légendes polynésiennes, et cet univers exotique m'a enchantée.
La réussite du film repose surtout sur son humour, en effet le dieu Maui s'avère être un gros rustre vantard et égoïste qui n'a pas du tout envie d'aider Vaina, il est bardé de tatouages qui ont une vie propre et qui ne suivent pas toujours la pensée de leur possesseur, et puis Vaiana est accompagnée d'un poulet nommé Hei Hei qui m'aura fait mourir de rire durant tout le film.
L'animation est magnifique en 3D mais avec l'impression d'être à l'ancienne, c'est beau!
Bref un petit bijou!

Posté par Orichan à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 décembre 2016

" I've had 40 years in the air but in the end, I'm going to be judged by 208 seconds. "

425022Sully de Clint Eastwood
Je me souviens parfaitement de cette histoire de crash d'avion incroyable du 15 janvier 2009, un pilote avait réussi à poser son avion sur l'Hudson sauvant par miracle tous les passagers! Je me suis toujours dit depuis que si je volais avec le commandant Sullenberger, je n'aurais plus peur de prendre l'avion!
J'avais donc très envie de voir le film de Clint Eastwood sur cette histoire, mais j'avais un peu peur, me demandant comment on pouvait faire un film intéressant sur un événement qui a duré tout au plus quelques minutes, à tort car j'ai adoré!
Clint Eastwood retrace donc les quelques minutes du crash amerrissage sur l'Hudson et réussit à créer une tension dramatique incroyable alors même qu'on connait le dénouement de l'histoire, j'avais l'impression d'être dans l'avion, avec les passagers, j'ai même versé ma petite larme d'émotion au moment du sauvetage quand les ferrys se précipitent pour récupérer les passagers coincés sur les ailes! Même les fameux échanges avec l'aiguilleur du ciel que je connaissais par coeur (oui, oui, je suis la fille qui écoute des dizaines de fois les enregistrements des boîtes noires et qui adore la série de documentaires Dangers dans le ciel!) sont angoissants et la réaction de l'aiguilleur m'a beaucoup touchée.
Le reste du film n'est pas en reste, il se consacre à l'enquête du NTSB sur l'origine du crash et le déroulé de l'incident, les enquêteurs se demandant si Sully n'a pas fait courir un risque plus grand aux passagers en amerissant sur l'Hudson plutôt qu'en rentrant à l'aéropport, bien loin d'être fastidieuse, cette partie du film est tout aussi intéressante, car on voit comment Sully doute de lui-même et comment il gère sa brusque célébrité.
Les acteurs sont parfaits, Tom Hanks est Sully, et Aaron Eckhart apporte une touche d'huour bienvenue!
Vivement la sortie en DVD!

Posté par Orichan à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 décembre 2016

Biglove Caffé

L'équipe de Big Mama continue d'essaimer des adresses gourmandes partout dans Paris. La petite dernière, c'est le Big Love Caffé, sis dans l'ancien Rose Bakery. On retrouve la même décoration à l'italienne avec de la nourriture tout partout, c'est vraiment joli sans être kitsh.
Le défaut de l'adresse, est le même que dans les autres restaurants, l'impossibilité de faire des réservations, ce qui entraîne de longues files d'attente dehors et me pousse souvent à boycotter ces restaurants.

L'adresse propose toujours les pizzas et les pâtes, mais se démarque des autres en proposant toute la journée un brunch.
2016-12-04 10

Nous avons ainsi pu tester pour les boissons, le Chai latte (4,50€) et le chocolat pistacio trop bon (4,50). En plats, on a goûté les oeufs Bénédict à la florentine (10€) servis avec du jambon et sur une brioche, un régal, par contre les Eggs and Balls (13€) sont à éviter, c'est cher pour une assiette quasi vide et les oeufs cocotte sympathiques mais sans plus (7€)! En dessert, nous avons pris les Kickass Pancakes à tomber par terre (9€), et la bricohe perdue (7/11€) aérée et légère, un délice! Et le granola (7€), très très bon!
2016-12-04 10

DSC08417

2016-12-04 11

2016-12-04 11

DSC08419

DSC08421

2016-12-04 11

2016-12-04 11

Les prix sont assez élevés, mais franchement on mange pour 10!
Malheureusement, il y a un gros point négatif, le service, qui est catastrophique et encore le mot est faible! J'ai testé l'adresse deux fois, et les deux fois, ce fut calamiteux.
Le personnel est très sympathique, heureusement, ça sauve un peu le reste!
L'afflux étant nombreux, le placement peut parfois s'avérer surprenant, nous étions trois la première fois et on nous a proposé une table où le troisième convive se trouvait en face d'un inconnu, je veux bien qu'on rentabilise l'espace, mais quand même il y a des limites! Le reste ne fut pas plus brillant, les plats ont été servis n'importe comment, d'abord les boissons puis longtemps après (40 minutes la première fois, 30 la seconde) les plats, les boissons sont donc avalées depuis longtemps pour ne pas êtres bues froides à l'arrivée de la nourriture. Le sucré a été servi avant le salé pour certains et inversement pour d'autres! Il n'y a aucune logique. Et donc l'attente est trèèèèèèèèèèèèèèèès longue, pas seulement dehors, mais une fois à table!
Bref, je pense qu'il y a vraiment un gros problème d'organisation, renforcé par l'absence de prise de réservation! C'est bien dommage, car mon deuxième essai m'a refroidie complètement et je ne retournerai pas là-bas avant longtemps!

Big Love caffé
30 rue Debelleyme
75003 Paris

Posté par Orichan à 10:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 décembre 2016

Noël 2016

Noël 2016 était aux couleurs de Noël, rouge, vert et bois avec du houx partout. J'ai enfin goûté les chocolats délicieux de Patrick Roger, une véritable explosion en bouche. La bûche venait de chez Michalak, elle était très bonne, mais un peu décevante par rapport aux créations explosives habituelles du pâtissier. Les 13 desserts de Provence étaient aussi au rendez-vous!
DSC08439

DSC08457

DSC08459

DSC08462

DSC08448

DSC08467

DSC08444

Posté par Orichan à 11:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,