Au pays d'Ori

20 août 2014

"Maybe okay will be our always."

J'avais entendu parler du livre, le roman de John Green a enflammé les critiques comme les lecteurs, mais en découvrant le sujet, je n'ai pas eu le courage de l'ouvrir, et puis le film a été annoncé, et toujours la même réaction, je me disais que je ne pourrais pas, que ça serait trop dur, mais le destin qui fait bien les choses, m'a envoyé une invitation pour l'avant-première du film, j'ai donc déposé un paquet de kleenex dans mon sac, et le coeur serré, j'y suis allée...

218720Nos étoiles contraires de Josh Boone adapté du roman de John Green
Hazel a 18 ans, elle est en train de mourir du cancer qui ronge ses poumons. Un jour, elle se rend à un groupe de soutien, et elle croise Gus, Gus est en rémission depuis un an, mais le cancer lui a volé une de ses jambes, et Gus va voler le coeur  d'Hazel qui n'était pas encore mort.
Ne vous fiez pas à ce terrible sujet Nos étoiles contraires ne se réduit pas à un mélo tire-larmes, l'histoire d'Hazel et de Gus est pleine de joie, et surtout de rires, parce que, oui, avec Nos étoiles contraires, on use beaucoup de kleenex, mais on rit aussi beaucoup. Gus a décidé de faire un pied de nez à la maladie, et ce n'est pas les barrières qu'a dressées Hazel qui l'empêcheront de l'aimer, et il se rit tous les jours de la mort, en mettant une cigarette dans sa bouche et en l'allumant jamais.
Je n'ai pas lu le livre, mais l'émotion dans le film est bien là, tout le temps, et même si Hazel nous a bien dit au début que la vie n'est pas un conte de fée, et qu'elle allait nous raconter la vraie vie, l'histoire de Gus et d'Hazel sonne comme un conte de fée, même quand le vilain  gâcheur de rêve veut tout casser.
Les acteurs sont incroyables de justesse, et pourtant ce n'était pas gagné car on retrouve Shailene Woodley, la Tris de Divergent et Ansel Elgort qui n'est autre que son frère Caleb dans Divergent aussi, j'ai paniqué sur le moment, mais finalement, j'ai vite oublié la réalité, et le caleb insipide de Divergent a remué mon petit coeur.

Posté par Orichan à 00:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


19 août 2014

"I never want you to stop searching for your dream..."

371387Le rôle de ma vie de Zach Braff
Zach Braff m'a longtemps fait rire dans Scrubs, puis m'a émue tout plein avec son premier film Garden State, c'était il y a 10 ans et depuis il avait disparu, mais heureusement il vient de sortir un nouveau film et c'est une aussi belle pépite que Garden state, il ne faut pas le rater!
Aidan est un acteur un peu raté, son couple bat de l'aile, il n'a plus les moyens de de payer l'école hébraïque de ses enfants, de toute façon, il ne croit plus trop en Dieu et son père tombe gravement malade. Cet événement douloureux, la lente disparation du père va pousser Aidan à se remettre en question, à resouder sa famille, et paradoxalement à retrouver le goût de vivre.
Avec Le rôle de ma vie, on verse des larmes parce que l'émotion est à fleur de peau, mais jamais trop facile, Zach Braff parvient à nous faire nous interroger sur nous-mêmes, sur la religion, la famille, l'amour, tout ça en même temps parce que Zach Braff est un peu magicien, mais on rit aussi beaucoup parce que Zach Braff n'a pas été le Dr John Dorian pendant des années pour rien, l'humour est décalé et léger et nous laisse le sourire aux lèvres.
Je ne sais pas quoi vous dire d'autre, c'est un film magnifique, un Garden state pour quand on est plus vieux et que la vie a changé. Merci Zach Braff et la prochaine fois, n'attend pas dix ans!

Posté par Orichan à 15:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

18 août 2014

" It's like a zombie apocalypse out here."

300235Black Storm de Steven Quale
Je suis une grande fan de films catastrophe (Volcano, Le jour d'après, Le Pic de Dante, Le Poséïdon pour ne citer qu'eux sont des films que j'ai vu des tas de fois, même si ce sont de grosses bouses!), j'étais donc au rendez-vous pour ce nouveau film catastrophe sur le thème des tempêtes, un nouveau Twister en gros.
Nous suivons donc un groupe de chasseurs d'ouragans qui essaie de se retrouver dans l'oeil d'un cyclone en vain, et un groupe  de lycéens, menés par un principal adjoint mignon (je veux le même!) dont les deux fils sont dans l'établissement, et qui vont se retrouver aux prises avec le fameux ouragan.
On retrouve tous les ingrédients des films catastrophe classiques, des personnages simples qui vont devenir des héros, des morts pas très importantes, et bien sûr la fuite désespérée devant la catastrophe. Le suspens est au rendez-vous et petite originalité, c'est filmé, pas tout le temps sinon ça donne la gerbe, caméra au poing, comme un reportage. Les personnages sont malheureusement un peu fades, j'aurais aimé un peu plus de développement entre le principal adjoint et l'ex de The Walking dead! Par contre, grosse rigolade, avec les deux zozos qui veulent cartonner sur youtube avec leurs débilités!
Du classique donc, oubliable, mais regardable plein de fois si on est fan du genre.

Posté par Orichan à 00:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 août 2014

Olà Barcelona #04 Gourmandises

Pour commencer, l'incontournable de Barcelone si on veut manger des fruits sous toutes ses formes (coupés, en jus, en pâte d'amande, en pâte de fruit, en sorbet...), c'est le marché de la Boqueria. c'est rempli de gens, ça se bouscule, mais qu'est-ce que c'est beau et bon!
DSC04965

DSC04971

DSC04982

DSC04966

DSC04967

DSC04968

DSC04978

DSC04990

DSC04969
L'autre incontournable de Barcelone, c'est le Turon que j'ai acheté chez Casa Colomina et Vicens.
DSC04870

DSC04872

DSC05076

Casa Colomina            Vicens
Portaferrisa 8             Consell de Cent 308
Barcelona (Bari Gotic)  Barcelona (Bari Gotic)

Pour les glaces, on a testé Gocce di latte avec des parfums bien originaux : cannelle, gingembre, figue... et Gelateria Italianna avec une glace au turon.
DSC04943

2014-08-08 12

2014-08-11 15

Gocce di latte            Gelateria italiano
Pla de Palau 4            Carrer Joan de Borbo 15
Barcelona (El Born)      Barcelona (Barceloneta)

Une boulangerie qui faisait des pâtisseries inconnues et délicieuses. Par contre, j'ai oublié l'adresse, mais c'est à la sortie de la station de métro Jaume 1.
DSC04855

DSC04857

Et côté salé, nous avons goûté la meilleure paella de la ville (si, je vous assure, on a raclé le plat!) chez Bosque Palermo.
DSC04898

Bosque Palermo
Carrer Valencia 163
Barcelona (Eixample)

Et bien évidemment, nous n'avons pas oublié les tapas, deux adresses testées, Taller de Tapas et notre préféré Ciudad Condal.
DSC04874

DSC04880

2014-08-10 20

Taller de Tapas                        Ciudad Condal
Rambla Catalunya 49-51            Rambla de Catalunya 18
Barcelona (Eixample)                 Barcelona (Eixample)    

Posté par Orichan à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 août 2014

Olà Barcelona #03 Sur les traces de Gaudi

A Barcelone l'Art nouveau est partout dans les rues, et surtout Gaudi.

Cela se passe surtout dans le quartier de l'Eixample avec l'incontournable Sagrada Familia, aussi magnifique dedans que dehors. Pensez à réserver votre ticket en ligne pour éviter la queue géante et vous moquer des touristes moins prévoyants transformés en homards par le soleil.
DSC05015

DSC05019

2014-08-10 11

Si vous avez envie de bronzer sans prendre la peine de vous mettre en maillot, vous pouvez visiter le park Güell en plein midi comme nous, et c'est encore pire si vous avez oublié de réserver votre ticket en ligne, parce que cette fois, le homard ce sera vous!
2014-08-10 14

DSC05027

DSC05033

DSC05040

DSC05039

DSC05040

Pour finir le Gaudi trop, on a aussi visité dans le quartier El Raval, le Palais Güell qu'a réalisé Gaudi pour son riche mécène.
DSC04995

DSC04998

DSC04997

Posté par Orichan à 01:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,



15 août 2014

Olà Barcelona #02 Bari Gotic, La Ribera, El Born, La Barceloneta, Montjuic

Barcelone, c'est le Barri Gotic ou le vieux quartier dans lequel on se perd dans les petites ruelles, avec au centre sa fameuse cathédrale qui abrite des oies (oui, oui, des vivantes!).
DSC04867

DSC04859

DSC04861

DSC04860

En se perdant dans les petits rues, on finit par atterrir sur la fameuse Rambla, la rue la plus connue, allez savoir pourquoi, personnellement j'ai détesté le côté cheap, les 500 000 touristes à la ronde et les vendeurs de mochetés. Heureusement au bout, c'est la mer, Christophe Colomb nous la pointe du doigt (Mirador de Colom), au choix la Barceloneta et son fameux hôtel W reconnaissable de loin, ou un peu plus loin, la Vila  Olimpica, malheureusement vous n'y serez pas seul, et si vous êtes maudit vous croiserez peut-être une de vos élèves (oui, oui, j'ai d'abord cru à une hallucination, et après j'étais morte de rire!).
DSC05003

DSC04886

2014-08-07 18

2014-08-11 14

DSC04893

DSC05068

Vous pouvez aussi choisir de flâner dans les quartiers de la Ribera et croiser l'exubérant Palais de la musique catalane, ou dans le quartier El Born avec sur son côté le Parc de la Ciutadella, il y a un petit lac pour exercer ses talents de rameur (je fus d'ailleurs sacrée reine de la rame, parce que mes co-rameurs, eux, ont failli agresser une tortue, pratiquer un abordage sauvage sur une barque de compatriotes, couper un arbre à la rame et heurter un pont! Titanic, à côté, c'est de la rigolade!).
DSC04932

DSC04933

DSC04945

DSC04950

DSC04954

2014-08-08 13

DSC04960

Pour finir, vous pourrez escalader la colline de Montjuic qui abrite à son sommet un château, ou si vous êtes des feignasses comme nous, vous pouvez empruntez le téléphérique. Et pour vous reposez après cette dure montée, vous pouvez braver votre peur et utiliser le téléphérique qui relie Montjuic à la mer (oui, bon, j'ai tremblé du débit à la fin, mais c'était beau!).

DSC05006

DSC05008

DSC05062

DSC05066

Posté par Orichan à 19:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 août 2014

Olà Barcelona #01

Barcelone, c'était le soleil, la mer, la piscine, des visites culturelles, beaucoup de tapas, beaucoup de sucrecries, un bronzage doré, une élève de mon collège croisée sur la plage (hallucination totale et crise de fou rire), un joyeux mélange de langues avec les copains (anglais, japonais, français et espagnol, de quoi en perdre son latin), une spartiate cassée, le Métro passeig de Gracia et son "couloir de la mort" (160° au bas mot!), des petits-déjeuners pantagruéliques, un paella d'enfer, un super hôtel, un retour folklorique (1 h du mat, marcher avec sa valise dans Paris désert et froid)...
C'était bien, j'ai envie de repartir!

DSC05078

Posté par Orichan à 13:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 août 2014

Petits plaisirs gourmands #90

Jusqu'à la fin du mois, vous pouvez déguster, chez Fauchon, la collection Fruit Fiction, des pâtisseries aux fruits. Alors, par contre, je ne suis pas totalement convaincue, c'est bon, mais le prix est bien trop élevé (10€ pour l'abricot et la cerise, c'est nettement plus cher que La pâtisserie des rêves par exemple, mais moins bon, donc le prix ne passe pas).
DSC04853

DSC04851

DSC04852

J'en ai profité, puisque j'étais chez Fauchon, pour goûter le croissant tigré au chocolat, mais le pistache reste mon préféré.
DSC04850

Une glace banane abricot chez le nouveau glacier du Marais, Movenpick, je connaissais car goûtée à l'étranger, et je suis ravie que cette marque s'installe chez nous.
DSC04809

Movenpick
4 rue Pavée
75004 Paris

Des éclairs chez L'éclair de génie, les éclairs abricot et framboisier sont à se damner, je suis moins convaincue par les éclairs glacés.
DSC04848

DSC04849

L'éclair de Génie
14 rue Pavée
75004 Paris

Et des douceurs inédites ramenées d'Autriche, un Milka au yaourt, un Milka sous forme triangulaire, et des boules de chocolat fourées au lait de coco.
DSC04810

DSC04813

10 août 2014

Vade retro satanas

1507-1Une histoire terrifiante, Le miroir aux sortilèges de N. M. Zimmermann, Flammarion jeunesse
La jeune Misaki, collégienne japonaise, décide, sur un coup de tête, de dépenser son argent de poche du mois en achetant un miroir magnifique sur Internet. Pourtant, une fois le miroir en sa posession, Misaki n'est plus sûre qu'elle ait eu une bonne idée, des événements étranges se produisent, des fantômes connus sous le nom de yokais, semblent envahir sa maison et sont de plus en plus menaçants.
Ce court roman jeunesse est une plongée intéressante à la découverte du Pays du soleil levant, on découvre, ou on prend plaisir à reconnaître pour moi, des éléments du folklore japonais, les vêtements, les règles à suivre à l'école et surtout les fameux yokais (vous savez ces bestioles étranges qu'on croise notemment dans Le voyage de Chihiro). La tension dramatique sera à son comble pour les plus jeunes lecteurs, je regrette juste l'histoire qui finalement n'est pas vraiment originale pour tout fan d'animation japonaise, mais les néophytes y trouveront leur compte.

Posté par Orichan à 00:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 août 2014

Olà Barcelena

J'ai décidé d'aller retrouver le soleil à Barcelone, mais aussi les copines, les tapas et l'eau salée.

Barcelona

Vous pouvez me retrouver sur Instagram sous le nom au_pays_d_ori ou sur la page Facebook du blog. See ya!

Posté par Orichan à 05:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »