Au pays d'Ori

24 octobre 2014

Buffy contre les méchants

1507-1Rebelle Belle, tome 1 de Rachel Hawkins, Wiz / Albin Michel
Harper Price est la star du lycée, belle, intelligente, engagée dans la vie du lycée, participante au futur bal des débutantes et avec le petit-ami parfait, le beau Ryan. Seule ombre au tableau, l'insupportable David Stark, journaleux du lycée, qui l'a prise en grippe depuis toujours et qui n'hésite pas à écrire un terrible article sur elle, après l'avoir trouvée en train de vomir dans les toilettes des filles. Harper, à la vue de l'article est au bord de la crise de nerf, car ce que David ignore, c'est qu'Harper a du affronter bien plus que du vomi dans ces toilettes, le concierge du lycée est mort dans ses bras lui insufflant un étrange baiser glacé et elle a du tuer son prof d'histoire devenu fou et qui voulait la tuer. Harper semble désormais investie de super pouvoirs, mais les choses ne font que commencer à devenir compliquées.
Cette lycéenne aux super pouvoirs qui n'a rien demandé m'a tout de suite fait penser à Buffy, d'ailleurs l'héroïne cherche son "Giles" dans le livre, ce n'est pas un coïncidence. L'intrigue n'est donc pas très originale, on voit venir les choses de très loin. Heureusement la relation entre les deux héros est à mourir de rire et même si on devine tout, j'ai envie de les suivre encore dans le tome 2.

Posté par Orichan à 00:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


23 octobre 2014

Petites choses arrivées chez moi #43

Un pull chat chez Asos.
DSC05285

Des sleepers noeud noeud encore chez Asos.
DSC05286

Un pull écusson style Blair Waldorf, depuis le temps que j'en cherchais un, chez Bizzbee.DSC05287

Un sweat biche chez Bizzbee.
DSC05288

Posté par Orichan à 12:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

22 octobre 2014

"- My mental impressions are cloudy. -Are they cumulus clouds or cirrus?"

595346

Magic in the Moonlight de Woody Allen
Le grand Wei Lee Soo, magicien de profession qui cache un anglais pure souche, Stanley Crawford (Colin what else?), est appelé par son ami Howard pour démasquer Sophie Baker, une jeune américaine qui prétend être médium et qui est sur le point d'épouser le fils d'une riche famille anglaise dans le sud de la France. Stanley, cynique notoire, va tout tenter pour démasquer la jeune ingénue, mais tout ne va pas se passer comme prévu.
Après la longue liste des déceptions woodyesques, oui même Blue Jasmine, je n'ai pas aimé, cette petite histoire sans prétention est bien rafraîchissante. Colin Firth est parfait en anglais égocentrique et misanthrope, septique invétéré qui ne se gêne pas pour envoyer des piques à ces imbéciles de croyants et à ridiculiser celle qu'il prend pour une croqueuse de diamants avec ses "mental impressions" bien trop souvent nuageuses. Woody Allen s'amuse à détruire toutes les scènes amoureuses en laissant jacasser son personnage qui fait étalage de son égo surdimensionné.
L'ambiance des années 20 est retranscrite avec magie, la musique, les décor, l'ambiance sont magiques.
Le seul élément qui manque un peu de magie et qui empêche le film d'être une réussite à mon goût, c'est le manque d'alchimie entre les deux personnages principaux, Emma Stone étant quand même trèèèèèèèèèèèèès jeune par rapport à Colin Firth.

Posté par Orichan à 18:02 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 octobre 2014

This Halloween à Disneyland Paris

Cette année, je suis en mode "vive l'automne" et l'automne rime avec Halloween que Disneyland fête en grande pompe caque année. Disneyland est recouvert de citrouilles, on croise des vilains partout, j'ai adoré!
2014-10-20 19
2014-10-20 10

2014-10-20 10

20141020_114552

2014-10-20 10

2014-10-20 10

2014-10-20 10

2014-10-20 13

2014-10-20 13

2014-10-20 13

2014-10-20 10

2014-10-20 10

2014-10-20 10

2014-10-20 10

2014-10-20 10

2014-10-20 10

2014-10-20 12

2014-10-20 11

Posté par Orichan à 21:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2014

"Endgame a commencé. Ce qui sera, sera"

1507-1Endgame, tome 1, L'appel de James Frey et Nils Johnson-Shelton, Gallimard (coup de coeur)
Quand les douze météorites frappent la Terre, douze jeunes adolescents comprennent que leur vie va changer, que la vie de tous va changer car Endgame a commencé! Ils sont les derniers représentants de leur lignée, ils ont été choisis pour être les Joueurs et ils s'entraînent depuis leur plus jeune âge pour pouvoir jouer, car un seul parmi les douze pourra survivre et sauver sa lignée de la mort. Ils se rendent, alors, tous en Chine pour recevoir les instructions de Ceux d'en haut, des Dieux du ciel, des Annunakis car pour chaque lignée ils ont un nom différent, mais, pour tous, ils sont les créateurs de notre monde et ils viennent réclamer, à leur création, un prix. Le jeu a déjà commencé, mais les dés semblent pipés.
Mais quel roman! Quelle intrigue incroyable! L'auteur nous emporte avec brio dans son jeu démoniaque avec en balance la survie de l'humanité, nos croyances sont bouleversées, des mystères nous apparaissent partiellement à découvert, et on tourne les pages le souffle court. La narration est menée avec brio, nous suivons les douze héros, oui les douze, sans jamais nous mélanger les pinceaux, on reconnaît, on aime ou on hait chacun des joueurs.
C'est vraiment une trilogie incroyable qui commence avec ce tome bluffant, ça va être très dur d'attendre la suite!

Et sachez que l'auteur a lancé une réelle chasse au trésor qui se terminera à Las Vegas avec à la clé une forte récompense, des indices seront cachés dans les trois romans et sur le site internet dédié au livre! A vous de jouer.

Posté par Orichan à 09:31 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,



18 octobre 2014

"When you give up your dreams, you die."

Capture-11Flashdance The musical au Théâtre du Gymnase jusqu'au 11 Mars
Lles comédies musicales débarquent enfin chez nous, en grand nombre et ce pour mon plus grand bonheur.
Je me suis donc empressée d'aller voir le musical de Flashdance inspiré du fameux film.
Au début, j'ai eu un peu de mal, avec la version française (heureusement, l'essentiel des chansons est resté en VO), je m'attendais à des surtitres et puis non, ça me gêne toujours un petit peu cette VF, mais j'ai surmonté l'épreuve et j'ai adoré!
On retrouve l'histoire originale, un jeune fille qui travaille à l'usine, mais qui rêve d'intégrer une académie de danse célèbre, qui tombe amoureuse du fils du patron de l'usine et qui a du mal à croire en ses rêves.
La mise en scène était vraiment géniale, avec des panneaux projetant des séquences vidéos d'où émergeaient les danseurs, c'était vraiment très bien fait.
Les danseurs m'ont bluffée avec leur numéros incroyables, et pour une fois, le rôle titre masculin était très mignon.
Si l'ambiance années 80 ne vous fait pas peur, foncez!

Posté par Orichan à 20:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

16 octobre 2014

Manger sur le pouce #22 Gabe (Hot Dog)

Depuis que Little Fernand a fermé, il n'y avait plus de bonne adresse de Hot Dog à Paris. Heureusement, une nouvelle adresse dédiée à la saucisse chaude vient d'ouvrir, il s'agit de Gabe.
2014-10-04 19

Gabe propose donc des hot dog à la sauce frenchie, avec du bon pain qui ne ressemble pas vraiment à celui d'un hot dog, mas j'ai aimé l'originalité et de la bonne viande (de boeuf, de porc ou de volaille). Vous avez même la possibilité de composer votre propre hot dog.
L'accueil est très sympa, le service rapide et le lieu agréable.
Les prix sont très abordables le hot dog + une boisson = 6,50€.
2014-10-04 19

Pour ma part, j'ai opté pour le Brooklynois, avec la classique saucisse de porc, et je me suis régalée;
Je suis un peu moins emballée par les desserts qui m'ont paru dispensables, un cake au sirop d'érable et un muffin framboise en face qui a été plus apprécié.
2014-10-04 19

2014-10-04 19

Gabe
83 rue de Turbigo
75003 Paris

Posté par Orichan à 00:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 octobre 2014

The maze runner

545564Le Labyrinthe de Wes Ball adapté du roman de James Dashner
Je n'ai pas lu le roman à l'origine du film, mais forcément quand un film est adapté d'un roman jeunesse, je me sens obligée d'y aller.
Thomas se réveille dans un ascenseur étrange, lorsque ce dernier s'arrête, il se retrouve au milieu d'un grand espace entouré de murs qui semblent infranchissables, les garçons retenus dans le même endroit lui expliquent qu'ils ont été envoyés là par des personnes inconnues, qu'ils ont tout oublié de leur passé, et que le seul moyen de sortir est de tenter sa chance derrière les murs, dans le labyrinthe. Malheureusement, ils ne sont jamais parvenus à trouver une sortie et la nuit, les griffeurs veillent, ne laissant aucune chance aux malheureux coincés dans la labyrinthe. Thomas, lui, n'est pas prêt à renoncer et il va tout faire pour se libérer et les libérer tous.
J'ai trouvé l'intrigue de départ vraiment originale, ces garçons prisonniers et condamnés à arpenter un labyrinthe pour tenter de sortir et qui s'organisent pour tenter de survivre (ça reste un peu trop facile quand même, il semble y avoir peu de dissension au sein du groupe avant l'arrivée de Thomas...), le scénario distille les indices au goutte à goutte, mais réussit à maintenir l'attention du spectateur jusqu'au bout. Par contre, la fin qui appelle une suite me semble un peu dangereuse, ça peut vite tourner en eau de boudin à la Lost, à voir s'il y a une suite.
Les acteurs sont un peu ternes, j'ai trouvé le héros trop lisse, heureusement, j'ai craqué sur Minho, mais ça manque quand même de sexytude.
Et maintenant, je pense lire le roman pour connaître le dénouement!

Posté par Orichan à 00:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

13 octobre 2014

"What are you thinking? What are you feeling? What have we done to each other? What will we do? "

508784Gone Girl de David Fincher d'après le roman Les apparences de Gillian Flynn
Le jour de son cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunn rentre chez lui et trouve la table du salon renversée et des traces de luttes évidentes, il comprend alors que sa femme, la belle et froide, Amy a été enlevée ou pire tuée. L'enquête démarre, et bien vite, il devient le principal suspect, c'est que sous les apparences d'un couple aimant, se cachait un couple désuni et haineux, Nick trompant sa femme depuis un moment, songeait même à la quitter.
Je n'ai pas lu le roman orignal, je ne vous parlerai donc pas de la fidélité de cette adaptation, mais seulement du film lui-même.
Le film commence comme un thriller classique, mais à la sauce Fincher, c'est glaçant, on se triture l'esprit pour savoir si oui ou non le mari est coupable, Nick est-il un froid meurtrier ou un mari perdu (Ben Affleck est parfait pour le rôle)? Et puis, on se prend une claque monumentale, on découvre qu'on s'est fait berner, c'est jouissif de comprendre tout dans un flashback, c'est le climax du film pour moi, Rosamund Pike est incroyable d'ailleurs, mais je ne peux en dire plus.
Malheureusement, la fin arrive et c'est la catastrophe! C'est comme si, c'était trop simple, trop classique, alors il fallait faire une fin originale par rapport aux autres thrillers parce que sinon ce serait du réchauffé, et on se retrouve avec une espèce de non-fin qui vient complètement gâcher le film. A cause d'elle, je n'achèterai pas le DVD, parce que c'est vraiment n'importe quoi!
C'est bien dommage, car sans la fin, quel film, quels acteurs!

Posté par Orichan à 00:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 octobre 2014

La vie au bout du chemin

1507-1Au bout du voyage de Meg Rosoff, Wiz / Albin Michel (Coup de coeur très gros!)
Du haut de ses 12 ans, Mila est une petite fille très perspicace, elle arrive à percer les gens à jour, à capter des détails qui restent invisibles aux autres. Mais parfois, quand on a 12 ans, et qu'on est un petit Sherlock Holmes en herbe, on se heurte aux mystères du monde adulte, avec toutes ses obligations, ses faux semblants, et ses secrets qui font une vie.
Mila part avec son père, sur les routes américaines, à la recherche du meilleur ami de ce dernier, Matthew qui a disparu, du jour au lendemain, sans laisser de traces, laissant derrière lui une femme bien froide, un bébé bien doux et le fantôme de son fils décédé. Mila va chercher à comprendre, à sonder l'âme de cet homme aux multiples secrets et elle va se heurter à la duplicité du monde adulte.
Quel beau roman! Qui m'a laissée bien pensive une fois la dernière page tournée! On y apprend que la vie est bien difficile, mais qu'l ne faut jamais tout abandonner, que même si on prend des chemins de traverse parfois, ou carrément de travers, il y a toujours du bon quelque part, et qu'il est douloureux de quitter l'enfance.
Et même cette narration déconcertante, qui mêle plusieurs voix, sans jamais préciser vraiment qui parle m'a laissée sans voix!
C'est beau! Et même la couverture est belle!


Et je crois bien que Meg Rosoff sera à Montreuil, je vais couiner, je vais larmoyer, rhoooooooooooooooooooo vite mes sels!

Posté par Orichan à 18:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,



Fin »