Au pays d'Ori

24 septembre 2017

Millénium tome 5

La-fille-qui-rendait-coup-sur-coupMillénium, tome 5, La fille qui rendait coup pour coup de David Lagercrantz, Actes sud
Deux ans après la suite écrite par un autre que Stieg Larson, mais sans démériter, on retrouve donc un nouvel opus de Millénium.
Lisbeth est en prison à la suite des événements du précédent tome, et elle va rapidement imposer sa loi quand elle découvre que la prison est sous le joug d'une dangereuse psychopathe qui prend un malin plaisir à torturer les plus faibles et notamment une certaine Faria Kazi, une jeune fille qui a eu une vie bien difficile. Elle enquête en parallèle sur une nouvelle piste concernant son enfance grâce à son ami Palmgren et lance Mikael sur une sombre affaire de jumeaux.
Quel plaisir de retrouver nos deux héros, ce nouveau tome se dévore comme les précédents, impossible de s'arrêter avant de percer tous les mystères et de savoir les méchants de l'histoire hors d'état de nuire! Les rebondissements coupent le souffle et l'action ne nous laisse aucun répit.
Ce tome est un peu à part, et met de côté l'histoire de Camilla, il est peut-être un chouilla en dessous que le précédent, mais j'ai vraiment adoré!

Posté par Orichan à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 septembre 2017

Braun Notes coffee

J'ai repéré cette adresse sur Instagram, on pouvait voir partout les fameuses noix de coco, il ne m'en fallait pas plus pour tester le Braun Notes Coffee.
Le Braun Notes coffee est tout en bois, ça fait un peu sombre, mais la couleur est dans l'assiette. La salle est petite, mais on a quand même son intimité en installant à certaines petites tables façon bar, bon c'est étroit, mais c'est ça où la table commune, et je suis allergique à ce genre de tablée.
Chez Braun Notes coffee, on peut déjeuner, goûter ou bruncher le week-end. On commande à la caisse et on s'installe avec son petit numéro.
Le service était un peu chaotique quand j'y suis allée, mais sympathique.
DSC09158

DSC09157

Le brunch est à 19€ (je ne suis plus du tout sûre du prix, à vérifier) et propose un plat chaud, des avocado toast et un toast saumon pour nous, un régal, un jus, une boisson chaude et le fameux Granola dans sa noix de coco, très sympa, mais un poil difficile à manger, la noix de coco étant congelée.
DSC09156

DSC09151

DSC09152

Malgré quelques défauts, j'ai adoré ce brunch et je retournerai tester cette adresse, surtout en faisant les grands magasins.

Braun Notes Coffee
31-33 rue Mogador
75009 Paris

20 septembre 2017

Ape-pocalypse Now

imagesLa planète des singes: Suprématie de Matt Reeves
Dans ce troisième opus de la préquelle de La planète des singes, on retrouve César qui a pris la tête d'une troupe de singes révoltés et qui va devoir affronter un militaire vengeur, bien déterminé à éliminer tous les singes pour protéger les derniers humains.
Je crois bien n'avoir rien aimé dans cet épisode, le scénario qui se veut un hommage à Apocalypse Now n'est qu'un salmigondis sans queue ni tête, les motivations du Colonel (Woody Harrelson trop pâle copie de Brando) sont incompréhensibles, je me demande même si les scénaristes ont cherché à comprendre quelque chose, le film n'est qu'une longue succession de combats ennuyeux, ça patine, ça n'avance pas, le personnage de la petite fille ne sert à rien.
Franchement à part l'apparition de Cornélius, personnage de la vraie saga qu'on découvre enfant, je me suis ennuyée à mourir devant le film.

Posté par Orichan à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2017

Petites choses arrivées chez moi #77

Un mug chat noir chez Maisons du monde, pas pratique pour boire avec les oreilles, mais tellement mignon!
DSC09173

Et comme je suis irrécupérable, j'ai pris aussi la version chat rose! Et puis j'ai craqué sur la collection Wear Lemonade pour Monoprix, j'ai pris l'assiette rose, la blanche et la théière!
DSC09163

DSC09164

DSC09165

Un pot citron chez Maisons du monde.
DSC09166

Un bouteille citron chez Hema.
DSC09172

Posté par Orichan à 12:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

13 septembre 2017

Eragon le retour

L-aine

L'Ainé tome 2 de Christopher Paolini, Bayard Jeunesse
J'avais lu le tome 1 de la série Eragon, il y a bien longtemps maintenant et j'ai eu envie de lire la suite récemment.
Dans ce tome, on recouvre donc Eragon réfugié chez les Vardens et grièvement blessé après sa victoire sur Durza qui part poursuivre sa formation de dragonnier chez les elfes. De son côté, son cousin, Roran se retrouve à la tête des habitants de leur village de Carvahall qui fuient les Ra'zacs et qui ont capturé sa bien-aimée Katrina. Enfin, Nasuada a pris la tête des Vardens et réfugiée au Surda, elle commence à mener la guerre contre Galbatorix.
J'ai eu beaucoup de mal à venir à bout de ce gros pavé, en effet, il ne se passe vraiment pas grand chose dans ce tome, passée la surprise qui nous attend chez les elfes, j'ai suivi les heures d'entrainement d'Eragon avec un bâillement et ses atermoiements amoureux m'ont laissée indifférente. On a l'impression que l'auteur tire à la ligne!
Heureusement, la bataille finale avec son lot de révélations m'a un peu sortie de ma torpeur.
Je lirai sûrement la suite un jour, mais pas tout de suite!

Posté par Orichan à 15:25 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 août 2017

Taille 42

Taille-42Taille 42 de Malika Ferdjoukh et Charles Pollack, Ecole des loisirs
Malika Ferdjouk nous conte l'histoire vraie de Charles Pollak, fils d'un couturier polonais, juif pendant la Seconde Guerre mondiale.
On découvre la vie du jeune garçon et de sa famille de leur appartement parisien à leur maison dans le nord, car ils vont connaître de nombreuses vicissitudes pour traverser cette période bien difficile pour une famille juive.
J'ai adoré  comme toujours l'écriture de Malika Ferdjouk, elle raconte une histoire vraie mais toujours avec sa touche personnelle, l'histoire avec un grand H est bien là, mais c'est la vie de Charles Pollak qui est encore un enfant avec ses petits riens et ses petites histoires qui intéresse l'auteur.
L'histoire est poignante et émouvante, mais aussi très drôle.
Une réussite!

Posté par Orichan à 16:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 août 2017

"We need the two of you to be the guardians of our future"

550722Valérian et la Cité des mille planètes de Luc Besson
Quand j'ai appris que c'était Luc Besson qui prenait en charge l'adaptation de Valérian, une BD que j'aime beaucoup, j'ai été terriblement déçue, il faut dire que depuis Nikita et Léon, je n'aime aucun film de ce réalisateur et encore moins sa personnalité! Et puis le choix des acteurs est tombé et j'ai vraiment pressenti la catastrophe et pourtant...
Valérian et Laureline sont des sortes d'agents spatiogalactiques chargés de faire régner l'ordre dans l'espace, dans ce film, ils sont appelés à sauver et convoyer un animal très précieux, dernier survivant de son espèce, capable de dupliquer n'importe quel objet, une arme potentielle donc. Mais voilà qu'ils tombent au milieu d'un terrible complot visant à anéantir un peuple d'une planète pacifique.
M'attendant à une bouse monumentale, je dois avouer avoir été surprise positivement par le film, l'action est au rendez-vous sans lasser (enfin sauf la scène avec Alain Chabat au secours!!!), Besson réalise même des scènes avec des trouvailles vraiment originales, la scène du marché fictif par exemple, une super idée, et il y a un petit peu de suspens, même si on a deviné au bout de trente secondes qui est le méchant. Mais le plus du film est son humour, bon d'accord, on est loin de la bd originale, mais j'ai bien aimé les jeux de Cara Delavingne qui joue les blasées et de Dane DeHaan que je n'ai pas trouvé aussi mauvais qu'on le disait.
Une bonne surprise donc.

Posté par Orichan à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 août 2017

Karamel

Pendant les grandes vacances, il reste encore quelques endroits ouverts dans la capitale, parmi eux, il y a Karamel, une pâtisserie salon de thé que j'avais envie de tester depuis bien longtemps.
Le chef est un ancien de Ladurée et un grand fan de caramel, oui, oui, vous avez bien suivi, le nom de l'enseigne provient de cette passion.

Cette adresse a l'avantage de proposer une partie salon de thé bien agréable pour déguster ses pâtisseries, on y passe de la musique sur un vieux gramophone et l'accueil est vraiment très sympathique.
DSC09143

DSC09140

DSC09141

DSC09134

Pour notre goûter, le choix fut bien difficile, je vous laisse admirer la vitrine. Mon coeur a balancé pour la spécialité la tarte Swan en forme de cygne, mais j'ai craqué pour la tarte aux fruits secs un délice, on adoré aussi la pavlova à la framboise et la tarte au citron. Nous avons arrosé le tout avec un thé glacé provenant de Kodoma (une adresse spécialisée dans le thé) et un café. Ma pâtisserie, mon thé et un cookie pistache que j'ai emporté tellement il me faisait envie ne m'ont coûté que 13€, je trouve le prix vraiment correct.
DSC09133

DSC09138

DSC09139

DSC09145

DSC09142

DSC09135

DSC09137

DSC09147

Karamel
67 rue Saint Dominique
75007 Paris

Posté par Orichan à 17:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 août 2017

Petits plaisirs gourmands #127

Une glace libanaise de chez Bachir. Je vous conseille surtout le parfum "achta" de la crème de lait recouverte d'éclats de pistache, une spécialité libanaise donc, les autres parfums plus classiques ont beaucoup moins de goût. Malheureusement, je trouve les prix trop élevés.
2017-06-29 17

Bachir
58 rue Rambuteau
75004 Paris

Un autre concept de glacier cette fois, chez Nitrogenie, les glaces sont préparées minute grâce à de l'azote liquide, c'est très sympa à voir préparer car ça dégage de la fumée! Les parfums changent régulièrement et les les glaces sont très bonnes. Je n'ai pas résisté à l'envie de tester leur gaufre sur un bâton, un régal, mais difficile à manger.
2017-06-29 18

Nitrogenie
158 rue Saint Martin
75003 Paris

Des pâtisseries de chez Angelina, le fameux Mont-Blanc, un fraisier et des framboisiers.
2017-07-08 18

Un gâteau japonais décoré de fleurs de cerisier.
DSC09132

La charlotte aux fraises maison pour l'anniversaire de C.
2017-07-23 00

Le frappuccino Pop corn de chez Starbucks qui croque mas n'a pas assez le goût de pop corn.
2017-08-11 18

06 août 2017

"We shall never surrender"

266314Dunkerque de Christopher Nolan
J'ai entendu parler de ce film il y a deux ans maintenant car la mère d'une de mes élèves était partie travailler plusieurs semaines, sur le décor, une jetée reconstituée de toutes pièces. Quand mon élève m'en avait parlé, j'étais transportée, un Nolan sur ma période préférée, malheureusement ce fut une bien grande déception.
Christopher Nolan s'attache à un épisode de la Seconde Guerre mondiale que, honte à moi, je ne connaissais pas, au début de la guerre, les armées alliées se retrouvent acculées à Dunkerque, ville devenue un goulot d'étranglement dont le seul échappatoire reste la mer, mais les allemands bombardent les bateaux et les soldats périssent par milliers. L'armée britannique va donc tout faire pour sauver ses soldats. J'avoue avoir été gênée par le point de vue adopté par le scénario, cet épisode est présenté comme glorieux alors qu'il ne l'est pas du tout, les anglais abandonnent les soldats français derrière eux alors que ces derniers tentent de les défendre coûte que coûte, mais c'est l'histoire britannique qui a présenté cet épisode de manière glorieuse, ce n'est donc pas un parti pris de Nolan.
Christopher Nolan choisit de construire son intrigue autour de trois points de vue celui d'un pilote de la RAF, celui d'un soldat britannique qui essaie de fuir en montant quasi clandestinement sur un bateau et celui de civils britanniques, un père et son fils qui partent secourir les soldats car ils disposent d'un bateau (épisode véridique). Malheureusement, il choisit de déconstruire la narration en ne respectant pas la même chronologie pour les trois points de vue ce qui donne très vite un cafouillage incompréhensible qui n'apporte absolument rien à l'histoire.
Mais le pire défaut du film reste la construction des personnages, le film est quasiment muet, les personnages sont mutiques, et Nolan les filme sans jamais s'attacher à eux, ce sont des personnages sans personnalité (je n'ai par exemple reconnu Tom Hardy qu'à la fin tellement son personnage est transparent, c'est UN pilote de la RAF parmi d'autres)! Le film ferait donc un très bon documentaire, mais c'est un film, et il est pour moi terriblement raté!

Posté par Orichan à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,