Je ne me laisserai pas abattre, mon livre pour le blogoclub est lu, il reste 47 minutes avant la fin du 1er mai, Ikki des Chevaliers du zodiaque est mon idole et malgré ma rupture amoureuse, je publierai mon billet à temps!!!

9782070412303Pauline d'Alexandre Dumas, Folio
Peut-on appeler roman, cette très courte histoire? Pour moi, ça restera, totalement arbitrairement, une longue nouvelle.
Pauline, que le narrateur secondaire - rappelez-vous, c'est comme dans Maupassant, une personne (le narrateur 1) raconte ce qu'une autre personne (le narrateur 2) lui a raconté, vous n'avez pas suivi? c'est pas grave! - Pauline donc, que le narrateur secondaire aime, s'est mariée à un riche héritier dont l'origine de la fortune est inconnue. Quelques années plus tard, notre héros, en se perdant dans une lande, et après moults péripéties, voit un homme sortir d'un caveau. Ni une, ni deux, il se précipite alors à l'intérieur, flairant le coup fourré, et il y découvrira... pour le savoir envoyez à un chèque à Ori Clooney, Count county hospital, 2505 Chicago, ou lisez le livre pourquoi pas!
Bon alors, ma critique. Sachez d'abord que Dumas restera pour moi, à jamais, celui qui m'a faite vibrer avec Le comte de Monte-Cristo, Dantès revenant d'entre les morts, assoiffé de vengeance, prêt à toutes les bassesses et murmurant à Fernand Mondego, lors d'un combat fantastique (j'avais l'épée au poing aussi!) sa véritable identité, c'était moi! J'en rêvais la nuit, je pleurais avec Mercedes et Aidée...
Mais revenons à Pauline, je dois l'avouer j'ai été quelque peu déçue, attention le suspens est bien là, on vibre avec le héros, Pauline a-t-elle pris le poison? Survivra-t-elle? Mais qu'est-ce qu'on est loin des élans dantesques!!! J'aurai voulu que Pauline, tel Monte Cristo se venge, fasse payer son bourreau et le torture jusqu'à la lie... Mais que voulez-vous à cette époque il ne pouvait point y avoir de Comtesse de Monte-Cristo!