9782747021067Eragon, tome 1 de Christopher Paolini, Bayard Jeunesse
Dans un monde d'héroic-fantasy, un jeune fermier nommé Eragon trouve, lors d'une longue chasse au gibier, une pierre bleutée mystérieuse. Rapidement, il découvre que cette pierre est en fait un oeuf de dragon, et il assiste à la naissance de la dragonne Saphira qui le choisit comme dragonnier. Les événements vont alors se précipiter, l'oeuf de dragon est recherché par l'empereur Galbatorix, le dernier des dragonniers qui a éliminé tous les autres, pour atteindre le pouvoir, ce dernier envoie donc des troupes de monstres à la poursuite d'Eragon et de son dragon. Nos deux amis sont obligés de fuir, en compagnie de Brom, un vieux conteur qui semble détenir un étrange savoir.
Après un début laborieux, j'ai trouvé long la mise en place de l'intrigue, mais simplement parce que je la connaissais à travers le film, sorti il y a deux ans, j'ai dévoré les presque 700 pages du roman. L'intrigue est une succession de combats, de légendes mystérieuses qu'on découvre peu à peu, de magie et bien sûr, de dragons. Ca reste le calque du Seigneur des anneaux, mais franchement c'est très bien écrit et jamais lourd comme certains romans de littérature jeunesse parfois.
Et évidemment, c'est une trilogie, dont nous attendons la sortie, en poche, du tome 2 depuis 2 et demi, Bayard ne semble pas pressé, et le tome 3 devrait sortir sous peu.

J'en profite aussi pour vous parler du film.

18700877_w434_h_q80Eragon de Stefen Frangmeier
Le film reprend l'intrigue du premier tome, mais d'après mes souvenirs lointains, il me semble que cela va un peu plus loin (avec le personnage de Murtagh, mais je ne peux rien dire sans dévoiler des choses). Si Eragon est joué par un inconnu, Edward Speeleers, ma foi, fort mignon, même si les fans avaient poussé les hauts cris, car il était blond et non brun (enfin bon, les fans ont aussi conspué Daniel Craig pour ça, alors que franchement Pierce Brossnan ne lui arrive pas à la cheville!), le film regorge de star, Brom est incarné par le beau Jérémy Irons (arghhhhhhhh "Simon says" the bad guy de Die Hard 3, mon méchant fétiche!), Galbatorix est joué par John Malkovitch, Rachel Weisz est quant à elle, Arya l'elfe...
Pourtant malgré cette distribution de haute volée, le film ne vole pas haut. Certains méchants sont caricaturaux (oh my god Durza!!), et le traître est repérable à 100 kilomètres. De plus, le film joue sur les effets spéciaux, réussis certes, mais qui font oublier la densité de l'intrigue, reposant sur de nombreuses alliances, complots et autres trahisons.
Un film anecdotique donc, mais évidemment si la suite sort, j'irai! Ben quoi??