Et voici le livre du 25433916  de janvier, il s'agissait d'un polar historique, d'un auteur que je connaissais pas à ma grande honte!

9782702497272La dame en blanc de Wilkie Collins, Labyrinthes
Au XIXème siècle, le jeune William Hartright est engagé comme professeur de dessin de deux jeunes filles de la famille Fairlie, Laura et Marian. La veille de son départ, lors d'un retour de nuit, il est abordé par une jeune femme vêtue de blanc, qui lui demande son aide. Cette dernière semble effrayée et peu saine d'esprit, mais William décide de l'aider à échaper à ses poursuivants. Ce n'est que plus tard, à Limmeridge, que Wiliiam découvrira l'étrange ressemblance entre la dame en blanc et Laura Fairlie, dont il tombe éperdument amoureux. De machinations en complots, les pièges semblent se refermer sur l'innocente Laura Fairlie.
Présenté comme le père du roman policier anglais, j'avoue que je ne connaissais pas Wilkie Collins, mais cette découverte fut très agréable. J'ai dévoré les aventures rocambolesques de William et Laura dans l'atmosphère surannée du XIXè siècle. Evidemment comme d'habitude, les moeurs de cette époque m'ont rendue folle, Laura qui se voit obligée d'épouser un homme qui a le double de son âge et qu'elle ne connaît pas, Marian qui est dénigrée parce que laide et sans argent alors que franchement, son personnage est bien supérieure à cette nunuche de Laura et tous ces moeurs désuets et oppressants.
L'intrigue est très bien menée, je reprocherais juste la lourdeur des introductions de changements de narrateur à l'auteur. Je n'ai pas deviné le secret de l'affreux Percival avant la fin, et j'ai juste regretté ne pas le voir mourir dans d'atroces souffrances (l'incendie ce n'est pas assez!), mon côté revanchard je pense.
Ce fut une excellente découverte donc.