9782264024701Mansfield Park de Jane Austen, 10/18
La jeune Fanny Price, issue d'une famille pauvre, est recueillie par sa tante Lady Bertram (qui a eu la chance de faire une mariage d'argent) afin de lui prodiguer une éducation correcte. Elevée avec une différence marquée par rapport à ses cousines Maria et Julia, Fanny va devenir une jeune fille humble et douce. Elle est secrètement amoureuse de son cousin Edmond qui l'a toujours protégée. Mais ce dernier est amoureux de Mary Crawford. Mary Crawford dont le frère, Henry, semble poursuivre de ses assiduités toutes les femmes qu'il croise.
Eh bien, j'ai eu beaucoup de mal avec ce roman d'Austen car pas un seul personnage n'a trouvé grâce à mes yeux, même pas les personnages principaux.
C'est mon troisième Jane Austen et c'est celui que j'ai trouvé le plus cynique, les personnages qu'on rencontre, semblent cumuler les pires défauts qu'on puisse trouver, Lady Bertram est une femme égocentrique, incapable de s'intéresser à autre chose qu'à ses problèmes, Madame Norris, sa soeur, est l'incarnation de l'avarice, Maria et Julia sont vaniteuses, Mary Crawford est imbue d'elle-même et son frère est le vaniteux par excellence qui choisit de courtiser Fanny pour s'amuser, et qui ne peut pas imaginer qu'elle ne soit pas amoureuse de lui! Sir Bertram, dans sa recherche de la morale à tout prix, devient totalement ridicule, reprochant à Fanny de ne pas accepter de faire un mariage d'intérêt!
Cette galerie de personnages m'a fait rire certes, et même beaucoup (surtout Mme Norris, l'Harpagon de service), mais quelle déception avec les personnages principaux, chez qui j'ai retrouvé les mêmes défauts! Fanny, son complexe Princesse Sarah, et sa gentillesse exacerbée m'ont énervée au plus haut point, et je l'ai trouvée parfaitement odieuse lors de son séjour dans sa famille qu'elle rejette quasiment. Quant à Edmond, mais quel personnage masculin falot!!! (Darcy reviens!!!) Incapable de s'apercevoir des sentiments de Fanny et la mettant au supplice en la faisant profiter de tous ses égarements amoureux. Je comprends maintenant le personnage dans Jane Austen Book club qui déclare "vouloir ouvrir une fois Mansfield Parl et trouver au pieu Fanny et Henry Crawford"! C'est tout à fait ça, on a envie de secouer tout ce monde compassé, qui se complet  dans une morale étouffante!
Bon finalement devant mon emportement, c'est un roman réussi je trouve, qui dépeint la société telle qu'elle était à l'époque, mais l'absence de personnages à aimer ne lui permettra pas de rester dans mes romans préférés d'Austen.

38682872