Ils tirent leur révérence les uns après les autres, en attendant le ballet de la rentrée.
La suite ne contient aucun spolier, mais des phrases compréhensibles par ceux qui auront vu ces fins de saison.

Des larmes versées, des doigts croisés, des "please don't, please don't take the vicodin" et après 6 ans, enfin le baiser tant attendu.
h_352_50710

Des coups de feu dans tous les coins, des "oh noooooooon" criés plein de fois, des morts, des morts, des "je ne peux pas le croire", des "il ne peut pas mourir" et un coup de feu qu'on ne voit pas!
f7fe0ba215950b0b417fa656ccc4c91c

Des cris, des hurlements, des "run, run" qui finissent par un "oh my god, c'est trop fort", un retour surprenant, des dés déjà lancés pour la suite.
ed55c5c462b6302a1c07963d31f12127

Une révélation trop attendue, et une surprise non désirée, beaucoup de larmes, un refus de lui dire adieu!
5abe90e3ca1ab801f169ca9f5e48cb30