J'avais apprécié la version suédoise, mais il m'avait fallu digérer avant le casting catastrophique avec un Mickael ventripotent et aussi sexy qu'un pépé et une EriKa en mode grand-mère, et même si Lisbeth remontait la chose, ça avait été dure, alors vous pensez bien que quand la version américaine a annoncé que son Blomkvist serait Daniel Craig, j'étais hystérique.

19845839Millenium, Les hommes qui n'aimaient pas les femmes de David Fincher
Bon je crois que c'est inutile que je vous vous refasse un résumé, c'est le tome 1 de Millenium, Mikael enquête sur la disparition de Harriet Vanger qui a lieu 40 ans plus tôt. Il va croiser le chemin de Lisbeth Salander, une hackeuse associable et cela va donner un polar mondialement célèbre.
Alors la version américaine, ça donne quoi?
D'abord, je dois avouer que quand le générique a commencé, j'ai eu peur, tout le monde l'a adoré, moi je l'ai trouvé tonitruant et m'as-tu vu, et toutes mes attentes se sont écroulées, mais Mikael sous les traits de Daniel Craig est apparu et tous mes doutes se sont envolés! Blomkvist, c'est lui et pas un autre, et même s'il ne parle pas suédois ce qui déstabilise sur le coup, j'étais tout de suite dedans! Le casting est donc à mille lieux du suédois, il est sans faute, Robin Wright en Erika est parfaite et même Goran "Luka" Visnjic en Armansky est impeccable. Et Lisbeth, me direz-vous, et bien j'ai trouvé Rooney Mara à la hauteur de Noomi Rapace (bon j'avoue, je trouve que Lisbeth est facile à interpréter, il suffit de se mettre des percings partout et de se transformer en punk!).
Et puis David Fincher n'est pas qualifié de maître du suspens pour rien, j'ai beau connaître l'histoire par coeur, j'ai tremblé la première fois que Mikael se rend chez l'assassin, j'ai eu envie de vomir quand Lisbeth se fait violer (même si je crois que c'est la version suédoise qui m'a le plus traumatisée pour cette scène-là!), j'ai sursauté dix fois, à la fin, avec la scène de cache-cache dans la maison de verre, j'ai eu envie de hurler quand Mikael se jette dans la gueule du loup.
Et puis, dans cette version, tout est mieux: le décor de l'île sur laquelle le drame a eu lieu est à couper le souffle, c'est beau, on est oppressé, on a envie de s'enfuir, la relation entre Mikael et Lisbeth est bien plus touchante, j'adoooooooooooore la scène où elle le soigne et où il fait le bébé, et il y a même des scènes drôles, chaque fois que Mikael et Lisbeth couchent ensemble en fait!
Bref, j'ai adoré.
Seuls bémols, allez il en faut quand même, j'ai trouvé l'explication sur Hariet à la fin un peu bâclée, ça ne me dérange pas que ce soit différent, c'est juste que c'est mal expliqué! Et surtout je n'ai pas supporté la scène du chat tué, ben quoi?!