90783432_oPrisoners de Denis Villeneuve
Le soir de Thanksgiving, les petites Anna et Joy sont enlevées à leur famille. Le détective Loki (Jake Gyllenhaal qu'un coiffeur adepte des mèches rebelles a du vouloir torturer) est chargé de l'enquête. Très vite, sa piste s'oriente vers Alex Jones, un jeune homme retardé qui traînait dans son camping-car, près de l'endroit où les petites filles ont été vues pour la dernière fois! Mais les preuves manquent et Alex est relâché, le père d'Anna (Hugh Jackman incroyable! ) va alors vouloir faire parler le suspect coûte que coûte, et il s'engage alors dans une spirale infernale dont on ne sait plus qui est la victime et qui est le bourreau.
Prisoners est un thriller léché à l'atmosphère glauque comme il faut, j'ai ressenti l'ambiance de Zodiac, (effet Jake?) qui souffre quand même d'une certaine longueur, certaines révélations peinant à arriver, enfin on se prend quand même plusieurs claques!
Je regrette cependant que le puritanisme américain ait empêché le scénariste d'aller au bout de son idée, Prisoners veut montrer que la barrière entre le bien et le mal peut s'effondrer quand on est devant un choix terrible, Keller, le père d'Anna, très religieux devient un monstre, mais on peut tenter de comprendre ses motivations, sauf que le dilemme cornélien est atténué par le fait que le suspect a l'air vraiment coupable, Keller, n'est pas en proie au doute et ses actes apparaissent moins problématiques, même si tout n'est pas aussi simple...
Un thriller à voir, attention, le moral peut en pâtir!