575642X-Men Days of future past de Bryan Singer
C'est toujours un plaisir de retrouver les X-Men au cinéma, de mater les muscles de Hugh Jackman, et cette fois, on peut même voir ses fesses, je ne sais même pas pourquoi je continue d'écrire ce billet, rien qu'avec cet argument, vous devriez être déjà en train de réserver vos places pour la prochaine séance.
Dans le futur, les mutants sont exterminés par les Sentinelles, des robots polymorphes capables de les retrouver n'importe où. Logan est donc renvoyé dans le passé, en 1970, pour tenter d'empêcher Mystique d'assassiner leur créateur, Bolivar Trask (aka Tyrion Lannister, Winter is coming, tout ça, tout ça!), mais surtout la récupération de l'ADN de cette dernière qui servira à l'amélioration des robots chasseurs.
Grâce à la magie des voyages dans le temps, cet opus permet de réunir le casting des vieux X-Men (on retrouve Charles Xavier et Magneto vieux, mais aussi Tornade et quelques autres surprises à la fin, mais chut, je dis rien!) et des plus jeunes, c'est vraiment génial comme idée, même si pas assez exploitée quand même, et la pauvre Malicia a été coupée au montage, on la voit subrepticement quelques secondes, mais ça fait bien plaisir quand même!
L'histoire est un peu complexe, surtout si on a pas bien révisé avant, mais bon, ça reste très compréhensible et ça donne surtout envie de se remettre à niveau en regardant les opus précédents, surtout qu'on croise pas mal de personnages connus, mais plus jeunes, notamment un fantôme du futur de Wolverine!
L'humour est toujours au rendez-vous par l'intermédiaire de Logan, mais aussi d'un petit nouveau, Vif Argent qui a la capacité de se mouvoir très rapidement, qui prend tout par dessus la jambe et qui nous offre une scène de fusillade hilarante!
Pour finir, le film se déroulant essentiellement dans les années 70, j'ai beaucoup aimé la touche 70's, et forcément le décalage de Logan au milieu de tout ça et l'image est elle-même, parfois, retouchée pour faire vieillotte et rappeler les vieilles pellicules.
Un bon cru de X-Men donc, vivement l'opus suivant!