275735Ant-Man de Peyton Reed
Ant-Man, l'homme fourmi, n'est pas le super-héros le plus sexy de l'écurie Marvel, j'en avais vaguement entendu parler, mais je ne pensais pas qu'il serait lui aussi adapté en film, c'était mal connaître Sony!
Scott Lang, cambrioleur fraîchement sorti de prison, est déterminé à récupérer la garde de sa fille, il a donc décidé de se ranger. Malheureusement, avec son casier, il ne parvient à trouver aucun travail et décide finalement de participer au coup de son pote, cambrioler une riche demeure qui abrite un gros coffre. Manque de chance, le dit-coffre n'abrite qu'une vieille combi et un vieux casque rouillé. La combi, vous l'aurez compris est celle qui permet de se transformer en Ant-Man, soit d'être réduit à une taille de fourmi et, accessoirement, de décupler sa force, ce que va rapidement découvrir Scott.
La découverte de ce super-héros est une très bonne surprise, le scénario est bien ficelé, Scoot se détache des autres héros Marvel par son côté looser, il ne veut pas devenir un héros, sauf celui qu'il est déjà aux yeux de sa fille, et le devient par la force des choses. Le film joue sur la carte de l'humour, à la Iron Man avec encore plus de sarcasme et moins de sérieux, Scott n'assumant ni le costume, ni le nom, ni l'amitié avec les fourmis et étant accompagné d'une équipe de bras cassés à mourir de rire. On retrouve bien sûr, les éternels clins d'oeil aux autres films, dont un combat contre l'Avengers, Angel, hilarant.
Je placerais le film au dessus de la série Thor, et même de Captain America trop, trop coincé.
C'est Paul Rudd qui incarne Ant-Man (le copain de Phoebe de Friends, si vous cherchez comme moi, au risque de vous faire des noeuds dans le cerveau) qui s'en sort toujours bien dans ce registre.