1507-1Millénium 4, Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz, Actes Sud
Au début, j'ai crié à l'hérésie, la suite des aventures de nos deux héros suédois adorés sans leur auteur, c'était comme une trahison, j'étais contre l'idée de lire cette suite, et pourtant, dans un petit coin de ma tête, j'avais quand même très envie de savoir ce qu'ils devenaient ces personnages tant aimés, parce que Stieg Larsson en mourant avait laissé bien des questions en suspens et surtout parce que j'avais tellement envie qu'ils se passe un truc entre eux, alors j'ai craqué, et je ne regrette absolument pas!
Quelques mois après le scandale de l'affaire Zalachenko qu'a révélée Millénium, une campagne de dénigrement s'abat sur Mikael Blomkvist, son journal, encore une fois menacé par les problèmes financiers, est en difficulté, il faudrait une nouvelle affaire pour relancer la machine et notre journaliste lassé. Et voilà qu'un scientifique mondialement connu, qui travaillait sur des ordinateurs du futur avec une intelligence artificielle supérieure, est assassiné, quelques heures après avoir appelé Blomkvist pour lui faire des révélations fracassantes! Il n'en faut pas plus pour lancer Blomkvist sur la piste du tueur, d'autant que la victime avait aussi fait appel à une hackeuse qu'il connaît bien et qui ne lui a pas donné signe de vie depuis longtemps.
David Lagercrantz reprend avec brio les ingrédients de la série. D'une part, une enquête policière et journalistique sur fond de questionnements actuels, ici la puissance des ordinateurs sur notre quotidien et les affaires d'espionnage révélées par les lanceurs d'alerte tel que Snowden, en effet, l'affaire du roman implique la NSA, les services de renseignements suédois et concerne l'espionnage industriel, d'autre part, des secrets concernant nos personnages, le passé de Lisbeth refait surface (SPOILER à l'époque, je cherchais la soeur de Lisbeth à chaque page du tome 3, parce que je pensais que Stieg Larsson avait eu le temps de l'utiliser, en vain, mais voilà qui est réparé!). Il reprend par ailleurs, nos précieux personnages sans les dénaturer, et la dernière page nous colle un gros sourire sur la figure (SPOILER bien que ce fut dure d'attendre si longtemps ces retrouvailles), mais nous donne envie de se rouler par terre parce qu'on a pas le tome suivant!