553693

Le garçon et la bête de Mamoru Hosoda
Ren, âgé de 9 ans, vient de perdre sa mère, son père avec qui elle était divorcée, ne vient pas le chercher, il décide donc de fuguer. Kumatetsu, un guerrier du monde des Bêtes, un monde parallèle au nôtre, cherche un apprenti pour transmettre son savoir de sabreur, il croise Ren et lui propose de l'accompagner dans le monde des bêtes, celui-ci accepte et devient son disciple, Kyuta, mais les relations entre les deux héros bourrus ne vont pas être toujours faciles.
Le sujet de ce nouveau film de Mamoru Hosoda ne m'inspirait pas, mais comme je me fais un devoir de défendre l'animation japonaise dans nos contrées, j'y suis allée et quelle belle surprise!
On pourrait croire que Le garçon et la bête est un bête shonen qui évoque l'apprentissage d'un pseudo samouraï dans un monde fantastique, mais si les combats ont la part belle dans cet anime, le sujet est tout autre, Mamoru Hosoda évoque, en réalité, la question de l'amour paternel, et l'importance de la famille, quelle qu'elle soit dans la construction de soi, les deux personnages indépendants et finalement un peu égoïstes, vont découvrir l'amour de l'autre et peu à peu fonder une famille. Le réalisateur évoque un sujet sensible avec pudeur et réussit à nous émouvoir, comme seuls les japonais peuvent le faire.
Cette belle réflexion philosophique est doublée de passages humoristiques hilarants, les disputes entre Kumatetsu et Kyuta étant homériques. L'animation n'est pas en reste, du travail à l'ancienne magnifique, sans trop d'effets spéciaux.
Une petite merveille pour presque tous les âges, à ne pas rater.