1507-1Le lagon noir d'Arnaldur Indrodason, Métailié noir
On retrouve un Erlendur jeune qui enquête, en compagnie de Marion Briem, sur la mort d'un technicien aéronautique islandais retrouvé mort dans un lagon isolé (pour l'anecdote, il s'agit du futur lagon bleu). L'autopsie révèle pourtant que l'homme n'est pas mort noyé, mais victime d'une chute vertigineuse. Lorsque sa voiture est retrouvée devant un hangar immense, sur la base américaine, l'enquête s'oriente vers les militaires américains, mais en pleine guerre froide et de la polémique liée à la présence des américains sur le territoire islandais, l'enquête de nos deux policiers ne va pas être facilité. Erlendur mène en parallèle une enquête sur la disparition inexpliquée d'une jeune fille survenue 25 ans plus tôt.
Comme toujours Indridason mène avec brio un double récit qui réunit la grande et la petite histoire, on découvre ainsi l'origine de la présence américaine en Islande et les dissensions qui ont déchiré le pays à ce propos, c'est vraiment passionnant, et j'avoue que je ne connaissais pas du tout ce pan de l'histoire. Le récit se déroule toujours avec flegme, mais on ne peut pas s'empêcher de tourner les pages à toute vitesse.
J'ai été surprise de retrouver un Erlendur jeune, mais finalement, on en apprend ainsi plus sur notre personnage fétiche, on retrouve son obsession pour les disparitions, et on découvre des éléments qui éclaire sa relation avec sa fille adulte, c'est touchant