41K2e-CF2rLLa mort est mon métier de Robert Merle, Folio
Dans son roman paru bien après la guerre, Robert Merle nous livre l'autobiographie fictive de Rudolf Höss renommé Rudolf Lang, qui dirigea le camp d'extermination d'Auschwitz et apporta à Himmler son soutien zélé afin d'augmenter le rendement des chambres de la mort.
On découvre la jeunesse glaçante de cet allemand issu d'une famille stricte, élevé par un père qui le terrorisait sans le battre, qui a toujours suivi les ordres, de ses parents, de ses gardiens de prison quand il est condamné pour avoir exécuté un communiste, et de ses supérieurs dans l'armée durant la Première guerre Mondiale. On découvre un fonctionnaire zélé au point de devenir un monstre en dirigeant le plus terrible camp de la mort.
Robert Merle arrive à nous faire toucher du doigt le comment de l'incompréhensible, même si on ne parviendra sûrement jamais à comprendre, on comprend le cheminement de l'esprit d'un homme sans sentiment, une sorte de sociopathe à visage humain.
Un roman à lire et à relire!