518191Docteur Strange de Scott Derickson
Suite à un terrible accident de voiture, le talentueux chirurgien Stephen Strange sombre dans la dépression, ses mains sont devenues inutilisables et sa carrière est finie. Strange s'envole alors au Népal pour tenter de se soigner auprès d'un groupe mystique qui opérerait des guérisons miraculeuses. Il découvre alors un monde fantastique, des univers parallèles et va devoir affronter un terrible ennemi qui veut détruire l'univers.
Je ne connaissais absolument pas ce héros de l'écurie Marvel qui a la capacité de contrôler le temps, sur le papier la cape rouge ne faisait pas rêver, mais le film est pourtant réussi.
Cette réussite tient principalement au choix de l'acteur, Benedict Cumberbatch (aka Sherlock), même s'il fait toujours du Benedict Cumberbatch, campe un Strange hilarant, dont l'ego et le scepticisme se heurtent tout le temps à ce nouvel univers, à côté le méchant campé par Mads Mikkelsen fait pâle figure.
L'action est au rendez-vous, mis ce sont les effets spéciaux qui nous collent à notre siège avec des immeubles qui bougent dans tous les sens, ou une incroyable scène de destruction à l'envers, on voit littéralement le décor se reconstruire avec les personnages au milieu.
Et comme toujours, on reste à la fin, pas pour découvrir une scène clé cette fois, mais juste pour rire de la rencontre entre Strange et ce lourdaud de Thor.