FRAGONARD-DEFINITIF_3119180193406011773Fragonard amoureux au Musée du Luxembourg (jusqu'au 24 janvier)
L'exposition porte un titre trompeur, elle ne conte pas les exploits amoureux de Fragonard, mais elle s'intéresse à ses tableaux qui représentent des amoureux et l'amour en général.
Au fil de l'exposition, on découvre les débuts de Fragonard qui peignait des scènes romantiques à la Boucher, c'était d'ailleurs son apprenti, puis on apprend qu'il s'est peu à peu dévergondé, en peignant des toiles de plus en plus sulfureuses, il a même illustré de nombreux ouvrages libertins!
J'avoue que je ne connaissais pas grand chose au peintre, mis à part son fameux verrou, et j'ai été surprise de découvrir ce coté olé olé, ça m'a soufflée, par exemple, de découvrir que dans le tableau L'escarpolette (que je connaissais aussi), la jeune fille sur la balançoire s'amusait à montrer sa culotte à son amant, c'était chaud bouillant à Versailles à l'époque!Ce fut une exposition enrichissante et surprenante, c'est toujours par contre très court au Luxembourg, et si ça ne me dérange pas, je trouve le prix d'entrée trop élevé cependant.