Si j'ai du mal avec Shrek ou L'âge de glace, j'attends toujours les dessins animés en images de synthèse de Pixar avec grande impatience!

20078430Rebelle de Mark Andrews et Brenda Chapman (sortie le 1er août)
Voici donc le nouveau Pixar de l'été, et première surprise, ce Pixar-là ne ressemble pas aux autres, il raconte une histoire chez les humains, une première, si je ne me trompe pas.
On suit donc les pas de Merida, la rebelle du titre, avec sa tignasse rousse de folie, c'est bien simple, je veux la même, fille d'un seigneur écossais, princesse de son état, que sa mère prédestine au mariage, mais qui ne rêve cependant, que de chevauchées sauvages et d'aventures extraordinaires! Pour changer son destin, Merida va devoir avoir recours au surnaturel, mais il faut parfois se méfier de ses souhaits...
Alors j'ai beaucoup aimé, même si ce n'est pas mon préféré, on retrouve les ingrédients habituels des Pixar, une animation de malade (les paysages écossais sont magnifiques!) et une bonne tranche d'humour, à la fois pour les petits, avec les trois frères facétieux de Merida qui ne pensent qu'à remplir leur estomac, mais aussi pour les plus grands, grosse crise de rire avec la sorcière complètement barrée du film, et son chaudron-téléphone à choix multiples et avec les trois clans écossais composés de gros tarés.
Malheureusement, j'ai trouvé quelques défauts au film, l'intrigue est cousue de fils blancs et on devine tout en moins de cinq secondes et surtout Pixar a pris les défauts de Disney, à savoir les immondes chansons qui ne servent à rien, (et c'est encore pire en français, j'ai grincé des dents à chaque fois), jusque là, le rachat de Pixar par Disney était resté invisible, et voilà que pour la première fois, Pixar s'est laissé influencer, quel dommage!
Mais malgré ces deux défauts, ne boudez pas votre plaisir, c'est à voir, c'est tellement beau (par contre, comme d'hab, j'ai du mal à trouver un intérêt à la 3D)!

A noter, le petit court-métrage juste avant, la marque de fabrique Pixar, La Luna de Enrico Casarosa, un petit bijou de poésie, sans texte, qui suit les pas d'un petit garçon qui va découvrir le travail, bien particulier, de son papa et de son grand-père. C'est magnifique et j'espère que certains cinémas ne le couperont pas!